Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 03 Septembre 2012

La Commission Européenne veut un "internet propre" (MàJ)

La Commission Européenne veut rouvrir le chantier de la responsabilité civile et pénale des prestataires qui hébergent des contenus sur Internet, en proposant de modifier l'article de la directive de 2001 qui régit la procédure de retrait des contenus illicites.

Mise à jour : il n'y a plus que deux jours pour répondre à la consultation publique, intitulée "un Internet propre et ouvert". Notez que malgré l'importance cruciale du sujet, la consultation n'a jamais été traduite dans une autre langue que l'anglais.

Article du 5 juin 2012 -

La Commission Européenne a lancé cette semaine une consultation publique qui restera ouverte jusqu'au 5 septembre 2012, pour recueillir l'avis des internautes et des acteurs privés sur la nécessité ou non de faire évoluer l'article 14 de la directive de 2001 sur le commerce électronique. Celui-ci aménage un régime juridique spécifique aux hébergeurs de contenus pour leur assurer l'immunité dans le cas où ils hébergeraient des contenus illégaux, à condition que :

a) le prestataire n'ait pas effectivement connaissance de l'activité ou de l'information illicites et, en ce qui concerne une demande en dommages et intérêts, n'ait pas connaissance de faits ou de circonstances selon lesquels l'activité ou l'information illicite est apparente
ou
b) le prestataire, dès le moment où il a de telles connaissances, agisse promptement pour retirer les informations ou rendre l'accès à celles-ci impossible.
Après une première consultation publique en 2010, la Commission a noté que l'essentiel de la directive de 2001 était appréciée par les acteurs, mais que l'article 14 posait selon elle trois difficultés :
  1. Une trop grande diversité dans les transpositions de la directive par les états membres, et dans l'interprétation des règles par les tribunaux nationaux. En particulier, la directive serait trop imprécise pour définir clairement le moment où l'hébergeur est censé avoir "effectivement connaissance" du caractère illégal d'un contenu qu'il héberge, ou lorsqu'elle demande d'agir "promptement" (en France, le terme a été laissé tel quel dans la loi LCEN de 2004, alors que d'autres pays comme l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Hongrie ou l'Espagne imposent des délais précis de quelques heures ou quelques jours) ;
  2. Les contenus illégaux resteraient trop longtemps en ligne avant d'être retirés ;
  3. Les droits fondamentaux des utilisateurs qui publient les contenus retirés ne seraient pas toujours respectés, le doute profitant toujours à la personne qui demande le retrait du contenu plutôt qu'à la liberté d'expression.

Si l'on en croit les indices laissés par la Commission à travers ses questions, et surtout la communication qu'elle avait faite au début de l'année, la consultation devrait aboutir à une hausse des exigences de chaque côté. Les ayants droit devront être plus précis dans leurs demandes de retraits de contenus. En échange, les hébergeurs devront agir beaucoup plus rapidement.

Cependant, la Commission semble aussi vouloir éviter le retrait des contenus sans avoir permis à l'internaute de se défendre au préalable, ce qui semble difficilement compatible avec l'exigence de rapidité d'intervention. Ce sera là le plus gros noeud du problème.

Par ailleurs, la consultation pourrait aboutir à exclure certains types de prestataires du régime protecteur, qui avait surtout été imaginé pour rassurer les entreprises qui louent des serveurs pour l'hébergement de sites internet. La Cour de Justice de l'Union Européenne a depuis fait une interprétation extensive du régime, en allant jusqu'à l'appliquer aux réseaux sociaux, comme l'a fait en France la cour de cassation à propos de Dailymotion.

Peut-être la révision de la directive aboutira-t-elle donc à une forme de régimes en cercles concentriques, avec différents niveaux de protection et d'obligations en fonction de la nature du service. C'est ce qu'avaient imaginé en France les sénateurs Laurent Béteille (UMP) et Richard Yung (PS), qui avaient proposé l'an dernier la création d'un statut d'éditeur de services, intermédiaire entre l'hébergeur et l'éditeur de contenus. Il prévoyait que les éditeurs de services en ligne aient l'obligation de surveiller les informations transmises par leurs utilisateurs, pour empêcher toute activité illicite. Une idée qu'ils ont finalement abandonnée.

La semaine dernière, le député Jean Dionis du Séjour, rapporteur en 2004 de la loi LCEN de transposition de la directive européenne, s'est interrogé sur la nécessité de faire évoluer les textes après la défaite de TF1 contre Dailymotion. "Evolution des usages depuis 2004, plus de porosité des statuts d'hébergeurs et d'éditeurs, à redéfinir dans une LCEN 2 ?", s'interrogeait-il sur Twitter.

Déjà en 2008, Jean Dionis du Séjour avait plaidé pour que Dailymotion surveilles contenus en amont.

Publié par Guillaume Champeau, le 3 Septembre 2012 à 17h20
 
28
Commentaires à propos de «La Commission Européenne veut un "internet propre" (MàJ)»
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- Bonjour Messieurs les Censeurs ! Nos affidés des ayants-droits mettre régler le web en coupe-sombre, 1) par esprit de lucre 2) pour contrôler la traçabilité des échanges et le fichage des internautes !
On mesure déjà les méfaits de la loi CISPA aux USA... mais la Commission EU ( des fonctionnaires choisis, par les 27 membres/"chefs d'Etat" du Conseil de l'EU ... mais non-élus démocratiquement ) veulent encore porter gravement atteinte à la Liberté & la Neutralité des échanges ...comme si les directives de 2001 et 2004 n'étaient pas assez restrictives comme ça ?! Ce problème fait-il partie du {domaine réservé] du Conseil de l'EU, c'est à dire hors du droit de regard & de vote du Parlement EU ?
- Cette [enquête-alibi] diffuse, pour se donner bonne conscience & leur habillage hypocrite & pseudo-démocratique me paraît une "mascarade" : ILs éplucheront les résultats mais ne tiendront compte que de ceux qui intéressent certains lobbies : il faut arrêter de nous prendre pour des cons !!!
-----------------------------
J'ai relevé un florilège de citations :
- "les sénateurs Laurent Béteille (UMP) et Richard Yung (PS), qui avaient proposé l'an dernier la création d'un statut d'éditeur de services, intermédiaire entre l'hébergeur et l'éditeur de contenus ...Les sénateurs souhaitaient aussi donner aux juges la possibilité de reverser "les fruits de la contrefaçon" aux ayants droit lésés, en allant plus loin que le simple dédommagement du préjudice subi"....
Outre l'obligation de mettre en place un outil d'alerte pour simplifier la suppression des contenus signalés, le rapport propose en effet que les "éditeurs de services" soient obligés de "mettre en place tous moyens propres à assurer une surveillance des contenus qu'ils hébergent, d'autant que les outils de recherche syntaxique et sémantique ou de reconnaissance d'images ou de sons sont aujourd'hui très efficaces" .."Ces systèmes reposent naturellement sur la participation des titulaires de droit afin que l'ensemble des oeuvres protégées fassent l'objet d'une identification par ces systèmes de reconnaissance, ce qui permet d'empêcher une mise en ligne sans autorisation " (sic !)
-------------------------------------------
Il est temps que le PP soit là ... Certains partis s'en émeuvent aussi ( NDA, MLP, Poutou, les Verts ...), mais l'UMPS fait semblant de ne rien voir : qui ne dit mot consent à moins qu'elle qu'elle participe aussi à cette mainmise su Net, à la Big Brother ...

,
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- autre remarque sur la CJEU ( cour de justice EU ) est une émanation du Conseil de l'EU ( membres désigné par eux pour 6 ans et non-indépendants du Siège ) comme ça la boucle est bouclée par eux ! ...eux aussi veulent contrôler les réseaux sociaux !
- Le Conseil de l'EU dispose à la fois de pouvoirs exécutif + législatif , dans son "domaine réservé" sans aucun contrôle!!! On est loin de la Séparation des Pouvoirs ( législatif, exécutif, judiciaire ) chère à Montesquieu et qui s'applique dans notre république , avec possibilités de recours ! Il serait temps de jeter aux orties ce Traité de Lisbonne ( d'abord rejeté par référendum puis imposé par l'UMPS via un vote parlementaire ).
Inscrit le 08/02/2005
920 messages publiés
Al29300, le 05/06/2012 - 13:38
- autre remarque sur la CJEU ( cour de justice EU ) est une émanation du Conseil de l'EU ( membres désigné par eux pour 6 ans et non-indépendants du Siège ) comme ça la boucle est bouclée par eux ! ...eux aussi veulent contrôler les réseaux sociaux !
- Le Conseil de l'EU dispose à la fois de pouvoirs exécutif + législatif , dans son "domaine réservé" sans aucun contrôle!!! On est loin de la Séparation des Pouvoirs ( législatif, exécutif, judiciaire ) chère à Montesquieu et qui s'applique dans notre république , avec possibilités de recours ! Il serait temps de jeter aux orties ce Traité de Lisbonne ( d'abord rejeté par référendum puis imposé par l'UMPS via un vote parlementaire ).


Les juges nationaux sont aussi désignés par le pouvoir exécutif. Le processus de nomination des juges de la CJUE est bien plus garant de l'indépendance de la justice que la nomination des juges Français.

Le traité de Lisbonne a été ratifié par le parlement français. Certes, contre un référendum, mais c'est un choix politique, ça ne rend pas la décision moins démocratique.

Le Conseil de l'Union européenne est composé des représentants démocratiquement élus des différents pays.

Et je ne vois pas en quoi citer un rapport co écrit par un élu PS et un élu UMP ferait qu'on ait le droit d'utiliser un terme comme "UMPS".
La position de chacun des deux partis est relativement claire sur la question et il est vraiment inutile et malvenue de tenter de mentir de la sorte par des raccourcis aussi gros...

C'est pas parce que les gens ne sont pas d'accord avec toi que ça te donne le droit de les calomnier.
Inscrit le 03/10/2011
6620 messages publiés
Les ayants droit devront être plus précis dans leurs demandes de retraits de contenus.
ça, c'est bien. Pour demander le retrait d'une oeuvre, les ayants droit doivent prouver qu'ils ont bien des droits sur l'oeuvre.
Je suggère la mise en place d'une base de données mondiale disponible au public (en consultation), contenant, pour chaque oeuvre qui possèdent quels droits, jusqu'à quand.
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
Shellen : "- Le traité de Lisbonne a été ratifié par le parlement français. Certes, contre un référendum, mais c'est un choix politique, ça ne rend pas la décision moins démocratique".
Tu remarqueras aussi que ce sont ces mêmes gens( l'UMP + le PS ) qui ont enfanté ce monstre économico-politique au service d'une oligarchie marchande aussi égoïste que cupide, contre l'Europe des citoyens... et dénoncer leurs imperfections; c'est aussi se renier eux-mêmes !
C'est un dirigisme (se cooptent eux-mêles entre eux : une vrai maffia pyramidale, ayant un rôle aussi bien législatif qu'exécutif : on n'a jamais vu ça en France ...et la plupart des gens l'ignorent encore )... sans contre-pouvoirs, sans séparation des pouvoirs chère à Montesquieu...et où ils n'ont aucun compte à rendre à personne ( même pas à des électeurs ou un parlement pour tout ce qui touche à leur "domaine réservé")....et je ne parlerais pas de l'€uro = un echec cuisant ! ...Ils se sont empressés de créer une monnaie unique avant de faire un état fédéral démocratique ..et c'est comme ça que les pays du Sud décrochent et que l'EU va droit dans le mur ; le naufrage n'est pas loin !
Tout le monde en est revenu de cette EU, sauf toi !

Quand à la Justice en France ; il y a la magistrature assis ( les procureurs nommés par le Pouvoir) et la magistrature debout (juges indépendants) dans un tribunal ! En EU; ce sont des magistrats entièrement nommés par le Conseil de l'EU pour 6 ans, donc pas indépendants ...

ET le "Parlement EU" élus par un scrutin de listes ...dont vous ne connaissez pas tous les membres ( panachage interdit )...là-dedans ; le copinage règne ! On y recase des élus has-been , qui ne seront plus jamais élus dans des scrutins nationaux !
Pareil pur les technocrates avec des avantages exorbitants qui ne sont que des cinécures pour recaser des amis ! Elle est belle notre EU ...ils l'ont dévoyée !
Inscrit le 26/05/2010
156 messages publiés
Dans mon quartier (un quartier populaire parisien avec une forte population immigrée), il y a quelques années une campagne pour un quartier "propre" a été organisée par la mairie.
Sur les affiches, le bazar avec un nom bien arabisant avait été remplacé par "l'épicerie de la poste" sur les photos du quartier...

Quand les politiques veulent faire des choses "propres", généralement ça ne sent pas bon du tout.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Europe, extrêmement dangereuse Europe pour les peuples, les libertés, et le très peu de Démocratie qu'il reste!

Ici des avis rapides.
http://www.numerama....-europeens.html
Inscrit le 09/10/2008
3236 messages publiés
un internet propre afin de redonner de la couleur aux politiques affichés pour vol ou détournement beaucoup plus vite qu'avant.

ben tient

un internet a leur service et non pas a celui du peuple donc, de mieux en mieux !
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
La Commission européenne, ce tas de merde qui veut imposer aux e-commerçants de traduire leurs sites en 27 langues s'ils vendent dans l'UE, et qui ne prend pas la peine de traduire ses propres documents ?

La Commission, ce truc non représentatif, ce théâtre des combines gouvernementales, ce machin de technocrates qui estiment devoir "penser à la place des peuples" ? Ce truc qui a tout fait pour faire passer ACTA, et qui vote des choses liberticides dans le dos des gens ?

On veut une Commission "propre", nous.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
U., le 03/09/2012 - 18:56
La Commission européenne, ce tas de merde qui veut imposer aux e-commerçants de traduire leurs sites en 27 langues s'ils vendent dans l'UE, et qui ne prend pas la peine de traduire ses propres documents ?

La Commission, ce truc non représentatif, ce théâtre des combines gouvernementales, ce machin de technocrates qui estiment devoir "penser à la place des peuples" ? Ce truc qui a tout fait pour faire passer ACTA, et qui vote des choses liberticides dans le dos des gens ?

On veut une Commission "propre", nous.


Creuse au delà du cas Commission cher U.
Ose!
Inscrit le 13/08/2010
8039 messages publiés
Nous, ce qu'on aimerait c'est une EUROPE PROPRE !
Et pas l'Europe des banquiers et des technocrates. Et qu'ils se collent leur Euro là où je pense.

(et j'aimerais bien, accessoirement, la tête de Barroso au bout d'une pique, tiens)
Inscrit le 07/03/2006
2114 messages publiés
moi j'aime pas quand on prône la propreté ou la pureté...

ça me fait penser tout de suite au nettoyage, à la purification. Pour laver le linge je veux bien mais pas pour le reste.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
mosquito33, le 03/09/2012 - 19:02
Nous, ce qu'on aimerait c'est une EUROPE PROPRE !
Et pas l'Europe des banquiers et des technocrates. Et qu'ils se collent leur Euro là où je pense.

(et j'aimerais bien, accessoirement, la tête de Barroso au bout d'une pique, tiens)


De diou!
Réfléchis aux possibilités et aux non possibilités, avec rigueur!
Inscrit le 07/07/2009
106 messages publiés
Commençons par des politiciens propres :-)
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
logicos, le 03/09/2012 - 19:30
Commençons par des politiciens propres :-)


Commençons par remettre en question le concept de "politicien" de "citoyenneté" et de "démocratie".
Le "plus propre" suivra.
Inscrit le 13/08/2010
8039 messages publiés
Amicalement, le 03/09/2012 - 19:23

mosquito33, le 03/09/2012 - 19:02
Nous, ce qu'on aimerait c'est une EUROPE PROPRE !
Et pas l'Europe des banquiers et des technocrates. Et qu'ils se collent leur Euro là où je pense.

(et j'aimerais bien, accessoirement, la tête de Barroso au bout d'une pique, tiens)



De diou!
Réfléchis aux possibilités et aux non possibilités, avec rigueur!


Ouais... j'ai beau réfléchir, je ne vois pas trop par où commencer de façon sérieuse.
Quand on voit la mascarade du référendum pour le traité de Lisbonne (remarque, j'avais voté oui, comme un con...). Bref la majorité a voté NON, et le nabot a fait passer le texte malgré tout. Idem pour l'Irlande... et on s'étonne que certains, ici ou là, pètent les plombs ?
Au bout d'une pique, l'enflure de Baroso, agent de la CIA (mais ça, il parait qu'il faut pas le dire...)

Image IPB
[message édité par mosquito33 le 03/09/2012 à 20:01 ]
Inscrit le 06/01/2012
41 messages publiés
Image IPB
C'est peut-être ce qu'ils entendes par un internet propre
P.S. Le questionnaire est disponible en français contrairement à ce que dit la news
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
mosquito33, le 03/09/2012 - 19:51
Amicalement, le 03/09/2012 - 19:23

mosquito33, le 03/09/2012 - 19:02
Nous, ce qu'on aimerait c'est une EUROPE PROPRE !
Et pas l'Europe des banquiers et des technocrates. Et qu'ils se collent leur Euro là où je pense.

(et j'aimerais bien, accessoirement, la tête de Barroso au bout d'une pique, tiens)



De diou!
Réfléchis aux possibilités et aux non possibilités, avec rigueur!


Ouais... j'ai beau réfléchir, je ne vois pas trop par où commencer de façon sérieuse.
Quand on voit la mascarade du référendum pour le traité de Lisbonne (remarque, j'avais voté oui, comme un con...). Bref la majorité a voté NON, et le nabot a fait passer le texte malgré tout. Idem pour l'Irlande... et on s'étonne que certains, ici ou là, pètent les plombs ?
Au bout d'une pique, l'enflure de Baroso, agent de la CIA (mais ça, il parait qu'il faut pas le dire...)

Image IPB


Je suis ennuyé là.
Un, je ne veux pas jouer au professeur, j'ai horreur de ça.
Ensuite, comme je disais à dieangel, chaque chose en sont temps, et je ne peux pas aller dans le détail argumentatif là ou donner des bons liens, ce serait prématuré et à effet boomerang. Déjà, si tu t'interroges sur la base de trucs comme Lisbonne-France/Irlande/PaysBas-seuls pays ayant eu droit à référendum avec 3 votes populaires Non et bypassés, c'est cool...
Mais hélas, même si Barroso est un des piliers de la dictature européenne (oui...), ce mal est structurel et touche l'ensemble des organes de cette machinerie, Parlement y compris. Et je ne parle pas des firmes qui paient des myriades de locaux tout autour des lieux officiels et où sont hébergés des "acteurs" influents et quasi tous puissants, du genre lobbyistes ou antennes de l'Ompi sans droit de regard de la part des citoyens.

Enfin, je ne sais pas par où commencer tu dis.
Prends toi par la main, comme moi quand j'ai été titillé par Nice et Lisbonne par exemple.
Une piste générale : Europe ne produit rien, coûte extrêmement cher aux nations et à leurs habitants, et ne pourra jamais être démocratique car la démocratie repose forcément sur l'information.

Mosquito, bonne chasse, ça fait mal de mesurer les choses telles qu'elles ont été planifiées et se réalisent contre la volonté et les intérêts des peuples, mais ça libère.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Et pourtant l'Europe est nécessaire. Les autres ensembles économiques sont au moins aussi vastes.

Compliqué, hein..
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
U., le 03/09/2012 - 22:06
Et pourtant l'Europe est nécessaire. Les autres ensembles économiques sont au moins aussi vastes.

Compliqué, hein..


D'une part il existe une foule de pays qui s'en sortent très bien sans appartenir à des "ensembles économiques",

d'autre part il existe des ensembles économiques qui ne sont pas des fédérations aussi dictatoriales et bureaucratiques que l'ex Urss mais seulement des maillages de collaborations ponctuelles.

Non, ce n'est pas compliqué, ce qui est compliqué c'est de sortir de la pensée unique imposée depuis des décennies par l'ENSEMBLE de la classe politicienne professionnalisée, des media et des intérêts financiersetc, tous qui n'ont plus rien à voir avec la politique au sens noble.
Inscrit le 20/07/2011
941 messages publiés
ca va être difficile vu que c'est devenu un moyen d'information important mais surtout un grand moyen de désinformation ou les fausses informations, les manipulations sont diffusées en quelques secondes et reprises par des millions de blogs qui sont persuadés faire de l'information, vous avez même des blogs spécialisés dans le "toxic marketing".
[message édité par Lennart le 04/09/2012 à 06:03 ]
Inscrit le 08/08/2012
1857 messages publiés
Sheellon, le 05/06/2012 - 15:24
Le traité de Lisbonne a été ratifié par le parlement français. Certes, contre un référendum, mais c'est un choix politique, ça ne rend pas la décision moins démocratique.


Bien sûr que si. Les parlementaires sont sensés être des représentants du peuple. Or, le peuple a été consulté sur le sujet et a rejeté ce traité. Contre l'avis du peuple, le parlement a ensuite ratifié le traité. Il n'y a pas plus anti-démocratique.

Pour rappel :


La démocratie (du grec ancien ?????????? / d?mokratía, " souveraineté du peuple ", de ????? / dêmos, " peuple " et ?????? / krátos, " pouvoir ", " souveraineté ") est le régime politique dans lequel le peuple est souverain.


EDIT : le forum n'aime pas l'alphabet grec...
[message édité par Samuel_Vimaire le 04/09/2012 à 09:11 ]
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Amicalement, le 04/09/2012 - 00:33
U., le 03/09/2012 - 22:06
Et pourtant l'Europe est nécessaire. Les autres ensembles économiques sont au moins aussi vastes.

Compliqué, hein..


D'une part il existe une foule de pays qui s'en sortent très bien sans appartenir à des "ensembles économiques",

d'autre part il existe des ensembles économiques qui ne sont pas des fédérations aussi dictatoriales et bureaucratiques que l'ex Urss mais seulement des maillages de collaborations ponctuelles.

Non, ce n'est pas compliqué, ce qui est compliqué c'est de sortir de la pensée unique imposée depuis des décennies par l'ENSEMBLE de la classe politicienne professionnalisée, des media et des intérêts financiersetc, tous qui n'ont plus rien à voir avec la politique au sens noble.



Parler de "dictature" me fait toujours sourire, s'agissant de nos contrées. Ce genre d'excès de langage dessert systématiquement les propos de qui les tient. Parce qu'en face, ils se servent de ce genre d'outrances. Tu ne convaincras personne qu'on vit en dictature, c'est grotesque.

Parler de totalitarisme technoconsumériste en voie de formation, parler de ploutocratie et d'oligarchie, voilà qui est à la fois plus juste, moins outrancier, plus pertinent et, pour peu qu'on sache trouver les mots, plus susceptible de susciter les prises de consciences.

Sans quoi, tu trouveras toujours des gens pour te conseiller d'aller vivre sous une véritable dictature, et ils n'auront pas tort. Parler de dictature, c'est comme parler de "guerre" dans les cités (quels que soient les crétins qui en parlent) : c'est méconnaître ce qu'est une vraie guerre civile. C'est du langage de journaliste ou de mythomane, et ce quelle que soit la violence constatée dans certains points du territoire.

Quant aux pays qui s'en sortent bien sans appartenir d'une façon ou d'une autre à un ensemble supra-national, je rigole. En tous cas, les pays européens ne s'en sortiront pas en rompant leurs liens et en se recroquevillant sur la notion d'Etat-Nation, un concept qui a bien prospéré, qui fut utile en son temps, mais qui a également amené des boucheries phénoménales et qui est aujourd'hui daté et peu opérationnel. Il est donc nécessaire de construire une souveraineté supra-nationale, et c'est à ce stade que se situent tous les enjeux : une souveraineté continentale réelle, contre un ensemble technocratique et oligarchique au service d'un capitalisme devenu cannibale.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
U., tu es raison sur l'emploi général du mot dictature, mais je m'adressai à toi, et je pense que tu sais ce qu'est une dictature, ni plus ni moins un régime où le diktat est la méthode et la philosophie. Entre nous donc, le terme dictature européenne me semble tout à fait pertinent. Entre nous...

Concernant le recroquevillement dont tu parles, et le stupéfiant "souveraineté continentale", et ce qui suis, que te dire...?
Creuse, remets en question, bon courage.

J'ai planté un arbre, à toi de le faire pousser si tu t'en sens curieux, et pas façon jardin à la française, mais par la libre pensée.

Bien à toi.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Amicalement, c'est bien joli d'en appeler à la "libre pensée", et de dénoncer la "pensée unique". Tout le monde le fait, absolument tout le monde, d'un bout à l'autre du spectre politique.

A un moment, il faut sortir du bois, et poser sur la table ce que tu estimes être ton constat sur la réalité, et les solutions que tu préconises, si tu en préconises.

Le repli nationaliste est une impasse, et une impasse mortifère qui plus est. Le débat ne se fait plus à ce niveau, et si la notion de "protectionnisme" peut être évoquée et éventuellement prise en compte, ce n'est plus de toutes façons au niveau national. L'Europe était une très belle idée, née sur les décombres de la pire boucherie que l'occident ait connu ("connu", pas "commis"), et elle reste parfaitement pertinente. Le hic, c'est son détournement par ceux qui ont veillé à la révolution néoconservatrice, par ceux qui ont décorrelé le monétaire et le financier du politique, par ceux qui, sans constituer le moins du monde une bande d'illuminati ou de conspirateurs conscients d'eux-mêmes, n'en constituent pas moins des oligarchies prédatrices, court-termistes et endoctrinées, aujourd'hui irresponsables et pour autant profondément coupables. Et comme on ne va pas les pourchasser dans les rues, comme certains le mériteraient, ce sont donc certaines institutions qu'il faudrait abattre d'urgence, et réformer en profondeur.

Sur le terme de "dictature", et compte tenu de sa polysémie (il était positif sous l'Antiquité), il suffit de se fier à l'acceptation qu'en a le plus grand nombre, pour être sûr d'être compris en l'utilisant. Je doute qu'on soit efficace ni même pertinent en parlant de "dictature" de l'Europe.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
(précisions sur "connu, pas commis" : les pays occidentaux impliqués dans la 2e guerre mondiale l'ont à la fois connue et commise. Je précisais juste qu'il est possible que les occidentaux aient commis ailleurs des boucheries pires encore, mais c'est un autre débat, et je ne suis même pas sûr qu'on puisse porter un jugement moral dessus. Bref).
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
U., on ne se comprends pas...

Je pense sincèrement que tu n'as pas pris le temps nécessaire pour poser sur la table en toute rationalité Europe, non pas "cette" Europe, mais Europe tout court.
Je crois aussi que tu as tort de réduire les remises en questions de "l'évidence européenne" entre autre à des questions de "nationalismes".

Je ne peux ici et maintenant que t'encourager à faire cet effort de prise d'information, et de réflexion car c'est complexe.

Bien à toi.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Si l'alternative à l'idée d'Europe, c'est le retour à l'hexagone, ça ne m'intéresse pas. On va faire quoi, entre nos quatre murs ? Reparler de cette fameuse "identité nationale", cette escroquerie intellectuelle ? S'écharper sur la gestion des libéro-socialistes ou des socio-libéraux ? A part donner l'exemple et l'impulsion au continent auquel nous sommes de toutes façons historiquement, économiquement, juridiquement et philosophiquement lié, il n'y a plus grand chose à faire dans les limites étroites de la "Nation".

C'est ce que je pensais à l'époque de Masstricht, c'est que je pensais quand je signais des pétitions contre la directive Bolkenstein, c'est ce que je pensais quand j'ai voté "non" au projet de constitution européenne, c'est ce que je pensais quand j'ai milité contre ACTA, c'est ce que je pense toujours, nonobstant mes critiques sur l'orientation néolibérale et l'organisation technocratique du machin institutionnel qu'on appelle aujourd'hui l'Europe. Et c'est bien beau de parler de "l'Europe des peuples" plutôt que de "l'Europe des états", mais on en reviendra toujours aux mêmes questions, liées à la légitimité des institutions, la représentativité du Parlement, et l'idée du futur que se font majoritairement les européens.

Cela dit, entre la crise énergétique plus aigue que ce qu'en disent les indsutries pétrolières, la crise écologique que les USA et les Chinois préfèrent ignorer purement et simplement - et nous avec, la crise politique qui fait que nos prétendues "élites dirigeantes" ont rendu les armes aux pieds de la finance court-termiste et des industries prédatrices qui conçoivent l'humanité comme des "débouchés commerciaux" et des "ressources humaines", la crise économique qui va peu à peu ramener les pays européens 120 ans en arrière, et la centrale de Fukushima qui pourrait bien contaminer tout l'hémisphère nord si une piscine située à 30 m de haut se renverse lors d'une prochaine secousse ou d'un typhon... se poser des questions sur l'avenir, ça risque fort de n'être que strictement théorique.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
1 2 3 4 5 6 7