Apple est en deuil. Steve Jobs est décédé mercredi soir aux États-Unis, à l'âge de 56 ans. Il laisse derrière lui une entreprise extrêmement rentable qui a su marquer la dernière décennie avec ses nombreux appareils.

La nouvelle est tombée il y a quelques heures. Le charismatique patron d’Apple, Steve Jobs, est décédé mercredi soir aux États-Unis. Le célèbre chef d’entreprise, qui a su remettre sur les rails la firme de Cupertino à la fin des années 90, avait 56 ans. Apple, qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué, a rendu hommage à son ancien patron en diffusant une photo de lui sur chaque site web.

« Apple vient de perdre un visionnaire et un génie créatif. Et le monde, un être humain d’exception. Ceux d’entre nous qui ont eu la chance de connaître Steve et de travailler avec lui ont perdu un ami cher et un mentor qui fut pour tous une source d’inspiration. Steve laisse derrière lui une entreprise qu’il était le seul à pouvoir bâtir. Son esprit restera à jamais l’esprit d’Apple » écrit Apple.

La santé déclinante de Steve Jobs laissait malheureusement présager le pire. En début d’année, le chef d’entreprise avait été contraint de partir en congé maladie, faisant craindre une rechute. Deux ans auparavant, il avait subi une greffe de rein pour combattre un cancer. Cet évènement lui a alors fait prendre conscience de l’extrême importance du don d’organes.

Cette expérience terrible a conduit Steve Jobs à mener une campagne active en faveur d’une loi en Californie, afin d’améliorer la greffe d’organes. Il avait été saisi en 2009 de voir que sur les 3 400 Californiens en attente, 671 avaient bénéficié d’une greffe et 400 étaient décédés. Lui avait pu mettre à profit sa fortune pour courir les hôpitaux du pays pour s’inscrire sur liste d’attente. Un luxe que Steve Jobs a voulu réparer.

La situation a malheureusement empiré cet été, forçant Steve Jobs à démissionner de son poste de PDG. « J’ai toujours dit que si jamais un jour je ne pouvais plus répondre à mes devoirs et aux attentes en tant que PDG d’Apple, je serais le premier à vous faire savoir. Malheureusement, ce jour est arrivé » avait-il expliqué dans un courrier adressé aux employés.

Le décès de Steve Jobs est une page importante de l’histoire d’Apple qui vient de se tourner. Il restera l’homme qui a réussi à transformer une entreprise sur le déclin en une véritable machine de guerre commerciale extrêmement rentable faisant de chaque produit un véritable hit planétaire. Les succès des iMac, iPod, iPhone, iPad sont là pour le rappeler chaque jour.

S’il ne fait aucun mystère pour les lecteurs de Numerama qu’Apple n’est pas l’entreprise dont nous vantons le plus les mérites, il faut néanmoins reconnaître son succès et distinguer la société commerciale de l’homme qui l’a dirigé. S’il aura su marquer la dernière décennie avec une pléthore de produits mobiles, il restera également dans les mémoires pour s’être mobilisé pour des causes importantes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés