Après des cafouillages sur la date de lancement du futur Windows 8, Microsoft améliore sa communication sur la prochaine génération de son système d'exploitation. L'une de ses premières annonces concerne le temps de démarrage, réduit de 30 à 70 %.

C’est presque une habitude chez Microsoft. Pendant que Google maintient le flou sur Android 4 et qu’Apple est connu pour son culte du secret, l’entreprise s’est pris les pieds dans le tapis à propos de son futur système d’exploitation pour ordinateur, Windows 8.

Depuis, Microsoft tente de reprendre la main. Après l’ouverture de son blog il y a quelques semaines, l’entreprise y a annoncé jeudi avoir grandement amélioré les temps de démarrage de son nouvel OS et publie une vidéo pour le démontrer (précision importante, l’ordinateur est ici équipé d’un disque SSD) :

En plus de la vidéo, la firme n’hésite pas à publier de nombreux chiffres pour illustrer leurs propos. Ainsi, 57 % des utilisateurs de Windows sur un ordinateur de bureau et 45 % des utilisateurs de portables préfèreraient éteindre totalement leur ordinateur lorsqu’ils ne s’en servent pas. Un délai de démarrage très court est alors primordial pour l’expérience utilisateur.

Ainsi, ce tableau nous montre qu’en mélangeant le système d’hibernation, connu des utilisateurs de Windows, et un arrêt complet du système, Microsoft a réussi à réduire de 30 à 70 % les temps de démarrage.

Beaucoup d’autres informations devraient être communiquées par Microsoft lors de la conférence Build organisée la semaine prochaine, à destination des développeurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés