Un an après les États-Unis et le Canada, Google commence à déployer Google Voice à l'étranger. Le service propose de passer des coups de fil directement depuis Gmail, à des prix annoncés comme très compétitifs. La firme de Mountain View renforce ainsi sa présence dans la Voix sur IP face au géant du secteur, Skype, récemment racheté par Microsoft.

Skype n’a qu’à bien se tenir. Racheté en mai dernier par Microsoft pour 8,5 milliards de dollars, le service de messagerie instantanée et de Voix sur IP va devoir désormais affronter un redoutable adversaire. En effet, Google a annoncé mardi la disponibilité de Google Voice en dehors des États-Unis et du Canada. Au total, plus de 150 destinations sont concernées.

Dévoilé l’année dernière, Google Voice permet de passer des coups de fil directement depuis l’interface de Gmail, la messagerie web du moteur de recherche. La logique d’intégration des différents services de communication appartenant à Google se poursuit donc, afin de mêler les courriers électroniques, la messagerie instantanée (Google Talk) et les conversations téléphoniques.

Google promet d’être beaucoup plus compétitif qu’un opérateur de téléphonie classique. La firme de Mountain View a en conséquence mis en place une page dédiée sur laquelle elle liste les tarifs des appels. Ainsi, Google propose un tarif à la minute de 0,08 euro tandis qu’un opérateur facture à 0,17 euro, sans compter les frais de connexion. Les prix tombent même à 0,02 euro lorsqu’il s’agit d’un appel sur un fixe ou dans Paris.

Google précise toutefois que « tarifs indiqués n’incluent pas les taxes et sont susceptibles d’être modifiés à tout moment. Si vous utilisez une adresse de facturation dans un pays de l’Union européenne, la TVA applicable à ce pays viendra s’ajouter au montant du crédit d’appel acheté. Par exemple, si vous commandez 10 € de crédit d’appel et que la TVA applicable à votre pays s’élève à 19 %, 11,90 € vous seront facturés« .

Au total, 38 langues sont disponibles, dont le français, et quatre devises sont actuellement supportées par le service : dollar américain, dollar canadien, livre sterling et euro. Il faudra utiliser le service de paiement en ligne mis en place par Google, Checkout. Aucun abonnement n’est nécessaire. Les services avancés ne seront en revanche disponibles que plus tard, comme l’a confirmé Google France au printemps dernier.

L’arrivée de Google Voice « viendra probablement dans le courant du deuxième semestre 2011, très certainement au premier semestre 2012 » avait expliqué en mars dernier le directeur général de Google France, Jean-Marc Tassetto. Google Voice intègre des fonctionnalités avancées, comme un répondeur capable de retranscrire par texte les messages audio ou l’accès à un historique détaillé de ses appels et de ses SMS,

Reste désormais à savoir si Google Voice fera trembler Skype, qui s’est récemment rapproché de Facebook. Le service de Voix sur IP peut également compter sur ses utilisateurs réguliers. Skype compte en effet plus de 600 millions d’abonnés, qui ont consommé 6,4 milliards de minutes de téléphonie au cours du premier semestre 2010. Le marché de la VoIP, très important, promet d’être un champ de bataille très animé pour Google et Skype.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés