Publié par Julien L., le Mardi 17 Mai 2011

La Commission européenne lance une consultation sur le cloud

La Commission européenne lance jusqu'au 31 août une consultation publique sur l'informatique en nuage. L'exécutif européen veut déterminer la meilleure stratégie pour développer cette technologie dans les années à venir. La consultation doit notamment répondre à des problématiques juridiques et techniques, notamment au niveau des données personnelles et de la résistance des services en nuage.

L'informatique en nuage, ou cloud computing, a les faveurs de la Commission européenne. Celle-ci a lancé lundi une consultation publique en ligne sur la stratégie à adopter en matière d'informatique en nuage au sein de l'Union européenne. Cette réflexion publique fait suite aux premiers travaux menés par Neelie Kroes, la commissaire en charge de la société numérique.

Dans son communiqué, la Commission européenne souligne que "l'informatique en nuage est déjà très largement utilisée, par exemple pour les services de courrier électronique basés sur le web. C'est un secteur en croissance constante, dont le chiffre d'affaires devrait atteindre près de 35 milliards d'euros en Europe en 2014". La consultation publique, ouverte jusqu'au 31 août, doit s'intéresser aux points suivants :

"Les questions de protection des données et de responsabilité, notamment dans des situations transfrontalières ; les autres obstacles juridiques et techniques susceptibles de ralentir le développement de l'informatique en nuage en Europe ; les possibilités de normalisation et d'interopérabilité ; l'adoption des services en nuage, notamment par les PME ; les moyens de promouvoir la recherche et l'innovation dans ce domaine".

L'un des enjeux majeurs de cette consultation sera la question des données personnelles et de leur protection. En mars dernier, Neelie Kroes s'est montrée favorable à une réglementation de l'informatique en nuage pour s'assurer que la vie privée des utilisateurs est suffisamment préservée. Il s'agira également de déterminer la responsabilité en cas de souci avec l'informatique en nuage, dans le cas de données perdues ou compromises.

Il faudra également s'assurer de la résilience de l'informatique en nuage, malgré plusieurs incidents survenus cette année. On se souvient par exemple de la disparition temporaire de centaines de milliers de boîtes aux lettres Gmail ou de la défaillance d'Amazon Elastic Cloud (EC2), un service d'hébergement proposé par le géant du commerce électronique américain Amazon.

La question de l'environnement sera également essentielle dans ce débat, puisque le développement des centres de traitement de données impose de nouvelles contraintes sur l'environnement. Ces espaces, nécessaires pour l'informatique en nuage, sont particulièrement gourmands en énergie. Or, l'approvisionnement énergétique de ces datacenters se fait parfois au détriment des énergies renouvelables.

Publié par Julien L., le 17 Mai 2011 à 12h23
 
13
Commentaires à propos de «La Commission européenne lance une consultation sur le cloud»
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
Si l europe se met à promouvoir le cloud , c est que ça doit etre pour notre bien

Apres les téléphones , les consoles , les tabs qui sont à toi sans vraiment l etre par leur DRM voila maintenant NOS datas qui seront plus vraiment les notres . Formidable
Inscrit le 09/08/2010
600 messages publiés
Mouais. Je pense quand même que mes backups perso sur mes disques perso ont encore de beaux jours devant eux.
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Certes ce cloud est une bonne petite saloperie s'il va trop loin...
Inscrit le 22/02/2009
901 messages publiés
Je suis pas près de céder a cet informatique dans les nuages, je les fait pour mes mails car on a pas le choix mais pour le reste je freinerais des quatre fers tant que je pourrais. Et l'Europe pourrais s'occuper de domaines plus important sur l'informatique. A mes yeux il y a d'autres priorités...
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
caline012, le 17/05/2011 - 13:26
Je suis pas près de céder a cet informatique dans les nuages, je les fait pour mes mails car on a pas le choix mais pour le reste je freinerais des quatre fers tant que je pourrais. Et l'Europe pourrais s'occuper de domaines plus important sur l'informatique. A mes yeux il y a d'autres priorités...


si tu as un pc qui tourne non stop , rien ne t empeche d avoir ton propre server mail
Inscrit le 20/08/2010
954 messages publiés
Le cloud, pourquoi pas, mais avec chiffrement systématique. Ce qui est dans le nuage est inexploitable pour ceux qui n'ont pas a y mettre leur grand nez.
Inscrit le 30/04/2005
12571 messages publiés
Veulent légiférer là-dessus aussi? Nawak!
Inscrit le 28/10/2008
549 messages publiés
Il faut qu'on se prenne en main. Pour ne pas dépendre des gros comme Google il nous faudrait une solution distribuée pour le stockage et pour les services.

Imaginez un réseau crypté distribué pour stocker vos données, héberger votre blog, votre site web perso, ou votre page "réseau social". On a pas besoin des grands méchants loups pour ça. Un tel réseau nous mettrait en plus à l'abri du flicage des états.
Inscrit le 29/04/2009
1495 messages publiés
- Justement ; j'étais en train de lire ca ... et j'ai pas encore fini ...
http://www.marketing...liers-btoc.html

- Tout le monde attendait ca ; ca se précise ( fini de passer sous les fourches caudines de M$ ? Une autre alternative du Libre ? Sera-t-il gratuit ? Acceptera-t-il tous les pilotes des périphériques ? Peut-on y transférer toutes nos données sous windows sans sauvegarder ? ... jen'en ai aucune idée ? )
En ce qui concerne l'article ci-dessus ; je me méfie de l'EU ... de ses intentions de mettre en coupe-sombre le Cloud, avec des arrères-pensées inavouées sous les conseils de certains lobbies que vous devinez ... à suivre ! Il faudrait aussi apprendre à se protéger de ces gens-là ?!
Inscrit le 02/12/2010
106 messages publiés
Pour ceux que ça intéresse, il y a la free cloud alliance qui propose du Cloud open Source : http://www.freecloudalliance.org/

Bon, je sais pas si l'UE va en tenir compte, mais on n'est pas obliger de passer par des géants comme Google ou Amazon
Inscrit le 27/10/2008
682 messages publiés
Je ne l'utilise pas. Même les webmails, je les boycotte.
Inscrit le 19/10/2009
6470 messages publiés
Ah mais... oui mais... non, vous n'avez pas compris ?

Qu'est-ce que le ' cloud computing ' si ce n'est leur volonté de contrôler tous les fichiers utilisateurs quels qu'ils soient ?
De s'assurer à chaque connexion que toutes les ' licences d'utilisateurs finaux ' sont bien réglées ( entendre payées )

Après, lorsque vous exposez des arguments tels que le surcoût des ' datas centers ', de leurs consommations et de l'impact écologique au regard de la décentralisation au niveau utilisateur, avec sa clef usb ou quelque soit le support de stockage, les ' nuages ' sont très vendeurs et à force de nous le répéter, ça finira par rentrer, ils finiront par le ' subventionner ', même si c'est une aberration à tous les niveaux...

Les ' valorisateurs ' de contenus, eux, ont très bien saisis les enjeux d'une centralisation, il la maîtrise même depuis l'invention et la commercialisation du minitel...
Inscrit le 08/09/2008
768 messages publiés
Eastchild, le 17/05/2011 - 15:54
Pour ceux que ça intéresse, il y a la free cloud alliance qui propose du Cloud open Source : http://www.freecloud...

Bon, je sais pas si l'UE va en tenir compte, mais on n'est pas obliger de passer par des géants comme Google ou Amazon

Il y a aussi ceci http://www.ow2.org/view/Cloud/ dans la même veine. Open Source de même, avec de nombreux acteurs de l'univers Java.

Mais bon, je doute qu'ils en tiennent compte, ils ont l'air surtout partis pour considérer le cloud uniquement sous sa forme dangereuse pour l'utilisateur final et néfaste pour les réseaux, à savoir quelques multinationales proposent du "cloud" aux utilisateurs et entreprises, et se font un max de thunes en centralisant le tout :/
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mai 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5