La guerre entre les navigateurs a trouvé son nouveau champ de bataille. Pour promouvoir le HTML5, Dailymotion s'est associé à Microsoft pour diffuser des contenus. Or, il faut nécessairement disposer d'Internet Explorer 9 pour en profiter. En effet, IE9 défend la norme H.264 aux côtés de Safari, tandis que Chrome, Firefox et Opera sont pour le format WebM.

Dailymotion va-t-il se retrouver impliqué dans la guerre des formats ? Ce vendredi, la plate-forme vidéo a annoncé (.pdf) un partenariat avec Microsoft afin de « proposer une expérience média enrichie aux utilisateurs » grâce à l’arrivée d’un nouveau canal, Dailymotion Stream. Le service français explique qu’il utilise la technologie HTML5 afin « d’offrir une navigation fluide et un meilleur contrôle sur le visionnage des vidéos en mode plein écran« .

Or, lorsqu’un internaute ne disposant pas d’Internet Explorer 9 se connecte à Dailymotion Stream, il reçoit le message suivant : « votre navigateur ne supporte pas la lecture des vidéos H.264, installez IE9 et profitez pleinement de l’expérience« . Autrement dit, les internautes sous Firefox, Chrome, Opera ou Safari sont tout simplement écartés des contenus, au motif qu’ils n’utilisent pas le bon navigateur.

Ce message, innocent de prime abord, pourrait très bien préfigurer de ce que seront les plates-formes vidéos dans quelques années. En effet, le Worldwide Web Consortium (W3C) a supprimé des spécifications du HTML5 les clauses qui devaient pourtant permettre de désigner les codecs vidéos que doivent supporter les navigateurs web, laissant les éditeurs se livrer une bataille sans merci.

Deux grands camps se sont alors formés. D’un côté, les partisans du format gratuit WebM (principalement Google, la fondation Mozilla et Opera Software) et de l’autre les soutiens du MPEG-LA (Microsoft et Apple essentiellement), en charge des brevets liés au format H.264. La bataille semble sans fin, puisque chaque camp propose un plug-in permettant de lire son format favori avec un navigateur du camp adversaire.

Derrière cette bataille se cache également un enjeu idéologique important. WebM et les codecs supportés (VP8 pour la vidéo et Ogg Vorbis pour l’audio) ne nécessitent aucun paiement de droits. Placé sous la licence BSD, le format se veut le champion du libre face au format H.264. Celui-ci exige des vendeurs de produits ou de services utilisant le H.264 le paiement d’une licence pour l’utilisation de cette technologie.

À l’heure actuelle, le marché des navigateurs se compose ainsi : Internet Explorer est à 45,11 % de parts de marché dans le monde, Firefox pèse 29,98 %, Chrome arrive à 17,37 %. Safari se classe en quatrième position avec 5,02 % de parts de marché, suivi d’Opera à 1,97 %. Les deux camps ont pratiquement le même rapport de force (50,13 % d’un côté, 49,32 % de l’autre).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés