Pour promouvoir son nouveau format de livre papier, le groupe d'édition La Martinière a eu la bonne idée de parodier les fameuses publicités d'Apple. Présentant son ultra-poche, ".2", comme une révolution, La Martinière jette le gant aux industriels qui cherchent à rendre indispensable les liseuses électroniques et les tablettes tactiles pour lire un roman.

Le 14 avril prochain, les éditions de la Martinière lanceront un nouveau format de livre papier en ultra-poche. Baptisé « .2 », il offre des dimensions réduites (8×12 cm) et un poids moyen de 123 grammes. Mais le véritable point fort de ce format ultra-poche ne réside pas dans sa taille ou dans son poids. En effet, .2 offre surtout un sens de lecture original, puisqu’elle se fait verticalement.

« Avec son texte imprimé parallèlement à la reliure, Point Deux propose une lecture verticale inédite. Les pages se tournent de bas en haut, dans un geste naturel, à la fois pour la main et pour les yeux » explique La Martinière. Selon le groupe, cette « mise en page offre un plus grand confort de lecture » avec la disparition des marges centrales, l’utilisation d’une police d’écriture plus adaptée et un papier opacifié.

Pour promouvoir ce nouveau format ultra-poche, les éditions de la Martinière ont eu la bonne idée d’opposer la bonne vieille lecture traditionnelle sur des livres papiers à la vogue des tablettes tactiles et autres liseuses électroniques. Et quoi de mieux pour y parvenir que de se moquer du ténor du secteur, Apple ? Le groupe d’édition a ainsi réalisé une publicité vidéo dans laquelle elle pastiche les publicités du géant américain.

La Martinière n’a pas hésité à baptiser son projet de révolution, comme un clin d’œil aux fameuses révolutions d’Apple dans le domaine de l’électronique grand public. Cette tendance à vendre ses produits comme des objets révolutionnaires avait d’ailleurs été épinglée par les Guignols de l’info. Steve Jobs est ainsi devenu un personnage récurrent, se plaisant à répéter qu’il faut tout acheter puisque c’est une révolution.

Reste à savoir si le format .2 saura trouver son public, à l’heure où les liseuses électroniques cherchent à apparaître comme indispensables. Neuf livres seront disponibles lors du lancement et huit autres ouvrages seront lancés en mai et en juin. Les prix varient entre 10 et 14 euros selon les ouvrages. Une chose est sûre, La Martinière a eu le mérite de réaliser une publicité pour le moins originale !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés