Orange et Bouygues Telecom vont se retrouver face-à-face devant les tribunaux. Le premier opérateur de télécommunications accuse en effet son concurrent d'avoir failli lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, où plusieurs dizaines de millions de SMS sont envoyés. De nombreux doublons ont été générés, causant un déficit d'image à Orange. L'opérateur réclame plusieurs millions d'euros de dommages et intérêts.

Comme tous les ans, la Saint-Sylvestre a été l’occasion d’établir un nouveau record du nombre de SMS et de MMS envoyés dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Mais cette année, une mauvaise surprise est venue entacher cette compétition bon enfant. Orange a en effet été victime d’un bug qui a conduit de nombreux destinataires à recevoir certains messages plusieurs dizaines de fois à la suite.

L’affaire, qui aurait pu entraîner un risque de surfacturation chez de nombreux abonnés, est en tout cas jugée suffisamment sérieuse pour qu’Orange décide de porter plainte contre Bouygues Telecom devant le tribunal de commerce de Paris. En effet, le premier opérateur de télécommunications considère que son concurrent est responsable de ce fiasco.

« Bouygues a clairement nié avoir rencontré des incidents sur ses matériels et a tenté de rejeter la faute sur Orange. Orange ne pouvait rester sans réponse car cela lui a causé un grave préjudice d’image » a expliqué au Figaro une source proche du dossier. Estimant que la responsabilité de son concurrent est engagé, Orange réclame plusieurs millions d’euros de dommages et intérêts.

Le Figaro rapporte que deux équipements de Bouygues Telecom ont rencontré une erreur technique à minuit, entrainant alors plusieurs incidents en chaîne. Les deux opérateurs avaient alors conjointement décidé de renvoyer les messages. Or, Bouygues Telecom n’aurait pas immédiatement lancé cette opération, préférant laisser passer un délai d’une heure.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés