Publié par Julien L., le Samedi 18 Septembre 2010

Le ministère de la culture accusé de piratage !

Nouvelle entorse gouvernementale sur le droit d'auteur. Le site la Tribune de l'Art annonce que le ministère de la culture a contrefait des droits d'auteur en récupérant sans autorisation une photographie. Signe que l'adaptation du droit d'auteur à l'ère numérique est de plus en plus nécessaire, afin de favoriser un droit d'utilisation plus en phase avec la réalité.

L'affaire est anecdotique, mais révélatrice une fois encore de l'inadaptation des droits d'auteur et de la propriété intellectuelle à l'heure de la révolution numérique. La Tribune de l'Art, dont l'intérêt porte sur l'histoire de l'Art occidental du Moyen-Âge jusqu'aux années 1930, annonce aujourd'hui dans une brève que le ministère de la culture a piraté son site web.

Dans son article, Didier Rykner explique que les petites mains du ministère de la culture ont emprunté une photographie appartenant à la Tribune de l'Art "sans nous avoir le moins du monde demandé la permission ni même nous en avoir crédité". Une photo dont le crédit est faussement attribué au ministère de la culture, a-t-il remarqué par ailleurs.

Bon prince, Didier Rykner est disposé à offrir "bien volontiers les droits de cette photo au ministère qui peut en faire l'usage qu'il en veut", avant d'ajouter que "nous sommes favorables à la circulation des images sur Internet". La seule condition étant d'indiquer le véritable auteur de la photographie. Néanmoins, cette histoire souligne à nouveau la posture intenable du gouvernement en soutenant contre vents et marées la loi Hadopi.

Nous l'avions prédit en début d'année. En voulant devenir le chantre de la défense absolue des droits d'auteur et de la propriété intellectuelle sur le net, l'UMP ( et par extension le gouvernement et ses ministères ) avait l'obligation morale d'être complètement irréprochable sur ce terrain, sous peine de voir la moindre entorse être exposée à la lumière des médias.

Et ça n'a pas manqué. Sans refaire tout l'historique des manquements du gouvernement dans ce domaine, rappelons simplement qu'une chanson des MGMT a été utilisée dans un meeting politique ; que la musique du lipdub a été diffusée sans l'autorisation des ayants droit québécois ; que le logo de la Haute Autorité elle-même s'appuyait sur une police de caractère réservée à France Télécom ; que le logo de la région Aquitaine a été détourné par une section locale de l'UMP ; ou encore qu'une photo de 20 Minutes a été récupérée à des fins électorales. Entre autres.

Cette contradiction entre le discours et les actes aurait pu être amusante si dans le même temps les gardiens du temple du respect plein et absolu des règles du code de la propriété intellectuelle n'avaient pas produit des textes législatifs absurdes comme la loi Hadopi. Nous en revenons toujours à l'adage "faites ce que je dis, pas ce que je fais", en somme.

Et nous laissons la conclusion à La Tribune de l'Art : "le gouvernement, si prompt à défendre le droit d'auteur par une loi inapplicable et potentiellement liberticide, n'est pas capable de la respecter lui-même. Ce n'est d'ailleurs pas une nouveauté, les plus grands défenseurs d'Hadopi étant parfois les premiers pirates".

( photo : BY )

Publié par Julien L., le 18 Septembre 2010 à 16h20
 
28
Commentaires à propos de «Le ministère de la culture accusé de piratage !»
Inscrit le 24/03/2010
379 messages publiés
Quand on leur dit que tout le monde enfreint d'une manière ou d'une autre le droit d'auteur...
Inscrit le 16/03/2009
1411 messages publiés
"les plus grands défenseurs d'Hadopi étant parfois les premiers pirates".

Bah oui, je suis sûr que les enfants des ministres et députés téléchargent comme des gorets.

La différence, c'est que leurs IP sont sur une liste blanche, afin qu'hadopi puisse les enlever des relevés.
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
la bouteille c est une image d archive dejà bue , ou réservée le jour ou l hadopi vas imploser telle une supernova?
Inscrit le 21/12/2005
1386 messages publiés
Elle en dit quoi Muriel Marland-Militello ? lol
Inscrit le 16/01/2009
868 messages publiés
La seule manière de savoir ce que pense réellement un politique, c'est de ne pas écouter ce qu'il dit mais observer ce qu'il fait.
Inscrit le 18/02/2009
523 messages publiés
La différence, c'est que leurs IP sont sur une liste blanche, afin qu'hadopi puisse les enlever des relevés.

Si on pouvait avoir une preuve de cela; la on pourrait frapper fort je pense.
Cela serait la preuve ultime qu'ils SAVENT que tout le monde peut-être pris, sans même téléchargé, que le prévenu ne pourra objectivement se défendre et qu'ils ne veulent pas eux, risquer leurs enfants.

Avec cela relayé partout, ils devraient s'expliquer, être pris et la loi péter... non ?
Inscrit le 10/10/2009
281 messages publiés
Inscrit le 28/06/2006
2716 messages publiés
On peut aussi rappeler que la loi crée une inégalité dans la protection des oeuvres (ou plutôt leur surveillance et leur contrôle...), puisque pour l'HADOPI les photographies et les oeuvres littéraires n'existent pas.
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
c'est dommage qu'à chaque fois les piratés ne portent pas plainte avec procès à gogo...

le meilleur moyen de faire comprendre à un imbécile sa stupidité n'est pas de le conforter dans ses actes mais de lui mettre le nez dans sa merde.

MGMT a bien compris comment il faut traiter ces gens là et n'a pas hésité une seconde à se défendre.

ON n'offre pas son travail aux voleurs et aux pilleurs de la république. ON les combat avec leurs propres armes.
Inscrit le 05/05/2009
1192 messages publiés
pleindeuss, le 18/09/2010 - 18:33
c'est dommage qu'à chaque fois les piratés ne portent pas plainte avec procès à gogo...

le meilleur moyen de faire comprendre à un imbécile sa stupidité n'est pas de le conforter dans ses actes mais de lui mettre le nez dans sa merde.

MGMT a bien compris comment il faut traiter ces gens là et n'a pas hésité une seconde à se défendre.

ON n'offre pas son travail aux voleurs et aux pilleurs de la république. ON les combat avec leurs propres armes.

Anéfé...
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Ce n'est pas étonnant. Le ministère de la culture et en général le secteur public est le champion de l'illégalité.
Inscrit le 11/04/2009
332 messages publiés
Elle en dit quoi Muriel Marland-Minitello ? lol


Fixed.
Inscrit le 20/02/2009
959 messages publiés
Je suppose que pour eux, ce n'est pas grave, eux sont de bonnes foi, pas nous.
Inscrit le 15/08/2008
2853 messages publiés
Il m'en reste quelques unes des bouteilles hadopi :

- une à l'envoi des premiers mails (elle va être centenaire )
- une à l'abrogation de la loi
Inscrit le 13/08/2010
8029 messages publiés
Ben alors... j'en reste sans voix !

ou alors, pour résumer le fond de ma pensée : quelle bande d'enculés !
(vous avez relevé mon IP, au moins ?)
Inscrit le 24/11/2003
199 messages publiés
le monde a changé depuis internet. effectivement, comment peut on justifier que les droits d'auteurs (mais plutôt du producteur) ne changent pas non plus!
Inscrit le 07/05/2010
51 messages publiés
Vraiment pas doué le gouvernement !!!
Inscrit le 25/05/2008
3003 messages publiés
Et ça se permet de nous faire la morale et de nous traiter de criminels pour quelques mp3/divx téléchargés !
Inscrit le 26/08/2010
751 messages publiés
Vraiment pas doué le gouvernement !!!

Parce que tu penses que c'est un membre du gouvernement qui est webmaster ?
Inscrit le 20/02/2009
959 messages publiés
malaga, le 19/09/2010 - 20:03
Vraiment pas doué le gouvernement !!!

Parce que tu penses que c'est un membre du gouvernement qui est webmaster ?


Non, mais vu le travail de merde fournit à chaque fois, et le coût, je me demande bien où ils vont chercher leurs prestataires.
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 20/09/2010 à 00:15
Shingles, le 19/09/2010 - 21:36

malaga, le 19/09/2010 - 20:03
Vraiment pas doué le gouvernement !!!

Parce que tu penses que c'est un membre du gouvernement qui est webmaster ?


Non, mais vu le travail de merde fournit à chaque fois, et le coût, je me demande bien où ils vont chercher leurs prestataires.

faut bien qu'ils fassent bosser leurs femmes (ou leurs enfants)
Inscrit le 24/09/2003
984 messages publiés
RoadRash, le 18/09/2010 - 16:42
"les plus grands défenseurs d'Hadopi étant parfois les premiers pirates".

Bah oui, je suis sûr que les enfants des ministres et députés téléchargent comme des gorets.

La différence, c'est que leurs IP sont sur une liste blanche, afin qu'hadopi puisse les enlever des relevés.

Arrête de fantasmer
Inscrit le 19/06/2009
446 messages publiés
MattCoalman, le 20/09/2010 - 09:50

RoadRash, le 18/09/2010 - 16:42
"les plus grands défenseurs d'Hadopi étant parfois les premiers pirates".

Bah oui, je suis sûr que les enfants des ministres et députés téléchargent comme des gorets.

La différence, c'est que leurs IP sont sur une liste blanche, afin qu'hadopi puisse les enlever des relevés.

Arrête de fantasmer

Non pas sur une liste blanche...
Mais si leurs noms ressort, ça fera comme le fils d'un haut responsable de la police qui sort blanc comme neige.

Ou alors....
Ils savent que HADOPI ne marchera pas et c'est juste pour que les Majors les soutiennent financièrement pour la campagne de 2012...

Va savoir avec ceux-là...
Inscrit le 02/07/2008
1304 messages publiés
malaga, le 19/09/2010 - 20:03

Parce que tu penses que c'est un membre du gouvernement qui est webmaster ?

Jusqu'à preuve du contraire, le maître d'ouvrage est responsable de ses prestataires. D'ailleurs, on ne sait absolument pas si c'est le webmaster qui a décidé de la diffusion de cette photo.

MattCoalman, le 20/09/2010 - 09:50

Arrête de fantasmer

Que les enfants des députés sont susceptibles de télécharger comme des gorets ? Ca n'a rien d'un fantasme...
Inscrit le 23/06/2010
361 messages publiés
MattCoalman, le 20/09/2010 - 09:50
RoadRash, le 18/09/2010 - 16:42
"les plus grands défenseurs d'Hadopi étant parfois les premiers pirates".

Bah oui, je suis sûr que les enfants des ministres et députés téléchargent comme des gorets.

La différence, c'est que leurs IP sont sur une liste blanche, afin qu'hadopi puisse les enlever des relevés.

Arrête de fantasmer


la liste blanche n'a rien d'un phantasme, cf: http://www.pcinpact....ransmission.doc

extrait: "Le système intègre désormais une liste blanche permettant d'éviter l'envoi à la Hadopi de saisines concernant des adresses IP autorisées par les titulaires de droits."

après, reste a voir qui se retrouvera sur cette liste, mais je reste persuadé que les ministères par exemple, s'y trouverons...
Inscrit le 26/08/2010
751 messages publiés
Jusqu'à preuve du contraire, le maître d'ouvrage est responsable de ses prestataires. D'ailleurs, on ne sait absolument pas si c'est le webmaster qui a décidé de la diffusion de cette photo.


Qui est le responsable ? Le Ministre ? Le chef de cabinet ? Le directeur de la communication ? Et si comme c'est probable, la tâche d'animation du site a été confiée à un prestataire externe, qui est responsable, le maître d'ouvrage ou le maître d'oeuvre ? Ou alors carrément le Président de la République ?

Et puis, il faudrait définir la notion de responsable. Responsable moral, responsable juridique, responsable de fait. Pour avoir été prestataire envers des ministères et de grandes entreprises, je peux te jurer que lorsqu'il y a une boulette de ce genre (ou même encore plus grave) qui est commise, notre patron en entendait parler et nous, à notre tour, on prenait des décibels pleins les oreilles.

faut bien qu'ils fassent bosser leurs femmes (ou leurs enfants)

Ah bon ? Parce qu'une entreprise où ne bosse aucune femme ou enfant de ministre est forcément une entreprise parfaite ?

Ma remarque portait juste sur le terme "le gouvernement bla bla bla". Franchement, est-ce que quelqu'un pense sérieusement qu'un seul membre du gouvernement s'est occupé de la mise en oeuvre d'une photo ? J'espère bien que non !
Inscrit le 26/08/2010
751 messages publiés
Et d'ailleurs, comme vous pouvez le constater, dès que l'erreur a été reconnue, elle a été corrigée.

http://www.culture.g...ives-Nationales

Il ne reste plus qu'à La Tribune de l'Art de dire s'il a reçu une lettre d'explication et d'excuse de la part du Ministère de la Culture.
Inscrit le 20/02/2009
959 messages publiés
malaga, le 20/09/2010 - 11:29
Jusqu'à preuve du contraire, le maître d'ouvrage est responsable de ses prestataires. D'ailleurs, on ne sait absolument pas si c'est le webmaster qui a décidé de la diffusion de cette photo.


Qui est le responsable ? Le Ministre ? Le chef de cabinet ? Le directeur de la communication ? Et si comme c'est probable, la tâche d'animation du site a été confiée à un prestataire externe, qui est responsable, le maître d'ouvrage ou le maître d'oeuvre ? Ou alors carrément le Président de la République ?

Et puis, il faudrait définir la notion de responsable. Responsable moral, responsable juridique, responsable de fait. Pour avoir été prestataire envers des ministères et de grandes entreprises, je peux te jurer que lorsqu'il y a une boulette de ce genre (ou même encore plus grave) qui est commise, notre patron en entendait parler et nous, à notre tour, on prenait des décibels pleins les oreilles.

faut bien qu'ils fassent bosser leurs femmes (ou leurs enfants)

Ah bon ? Parce qu'une entreprise où ne bosse aucune femme ou enfant de ministre est forcément une entreprise parfaite ?

Ma remarque portait juste sur le terme "le gouvernement bla bla bla". Franchement, est-ce que quelqu'un pense sérieusement qu'un seul membre du gouvernement s'est occupé de la mise en oeuvre d'une photo ? J'espère bien que non !


Impressionnante cette langue de bois. Tu espères être repéré pour travailler au gouvernement?
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2010
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10