Facebook devant Google ? C'est ce qu'affirme le cabinet d'analyses ComScore. Selon l'institut américain, le temps passé par les internautes sur le réseau social est plus important que celui passé sur Google. Et cela ne concerne pas uniquement le moteur de recherche, mais également les autres services de Mountain View : YouTube, Gmail ou encore Google Actualités.

Ces dernières années, Facebook a pris beaucoup d’importance dans les activités en ligne de nombreux internautes. Fort de 500 millions de membres, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg est devenu l’un des sites web les plus fréquentés du net. Au point que son audience menace celle de Google, et finisse par persuader les annonceurs d’investir davantage dans Facebook que dans la firme de Mountain View.

Une nouvelle étude menée par le cabinet d’analyses américain ComScore va dans ce sens. D’après l’Associated Press, qui rapporte les conclusions de l’enquête, les internautes américains ont passé plus de temps sur Facebook que sur Google au mois d’août dernier. ComScore indique que ces derniers ont passé 41,1 millions de minutes sur le réseau social, contre 39,8 millions sur l’ensemble des sites de la marque Google.

En pourcentage, le temps passé sur Facebook représente environ 9,9 % de l’activité du mois d’août des internautes américains. La firme de Mountain View suit juste derrière, avec 9,6 %. Par ailleurs, l’arrivée de Facebook en tête du classement est d’autant plus impressionnant dans la mesure où il double la firme de Mountain View et ses nombreux sites. Selon ComScore, les statistiques ont notamment intégré l’audience de YouTube, de Gmail et de Google Actualités.

En décembre dernier, Google avait reçu une première alerte. En effet, le cabinet d’analyses Hitwise avait remarqué que Facebook avait temporairement dépassé l’audience de Google durant la période de Noël. Cependant, l’étude n’avait pas pris en compte la galaxie de sites et de services en ligne appartenant à la firme de Mountain View. Seul l’audience du moteur de recherche américain (.com) avait été mesurée.

Deux mois plus tôt, une autre étude avait révélé l’importance prise par le réseau social dans les activités numériques des internautes. Au Royaume-Uni, 15 % des pages vues sur Internet étaient des pages Facebook. Aux États-Unis, ce pourcentage est même monté à 25 %. C’est-à-dire une page sur quatre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés