Gérard Holtz a eu un mot malheureux lundi alors qu’il commentait le Tour de France, dont l’étape amenait hier les coureurs de Rotterdam à Bruxelles. Le peloton se dirigeait vers la commune de Putte, située à la frontière entre les Pays-Bas et la Belgique, lorsque le journaliste s’est senti porté par une inspiration anelkienne et lâcha cette phrase, déjà légendaire : « je n’ai jamais vu autant de fils de Putte sur le bord de la route« . Suicide médiatique en direct, que les excuses de Gérard Holtz auront du mal à rattraper.

Mais heureusement, il peut compter sur Amaury Sport Organisation (ASO), l’organisateur du Tour de France, pour tenter d’effacer les traces de la sortie de route. Et quoi de mieux que le droit d’auteur pour y parvenir ? Très vite après l’incident, les images qui ont fait le tour des blogs people et d’actualité sur les médias ont été supprimées de Dailymotion. « Cette vidéo n’est plus disponible suite à une réclamation pour atteinte aux droits d’auteur soumise par ASO (Amaury Sport Organisation« , pouvait-on lire dès hier en lieu et place de la vidéo.

Encore une fois, le droit d’auteur est utilisé non pas pour empêcher une exploitation concurrente de celle du producteur ou de ses partenaires, mais à des fins de censure. C’est désormais une habitude dans l’univers numérique (voir des exemples ici, , par ici, par là, ici encore, toujours là, mais là encore, ou finalement ici mais nous en oublions…).

Il pouvait paraître étonnant qu’en l’espèce, ça soit ASO qui a demandé le retrait des images, et pas France Télévisions qui pourtant les produit et les diffuse. Mais contactée par Numerama, la société Amaury nous confirme qu’elle est maître d’œuvre de l’organisation du Tour de France, et donc que ASO reste propriétaire des images du Tour même lorsqu’il s’agit du commentaire réalisé par les journalistes de France Télévisions.

Ironiquement, les images n’ont pas (encore ?) été supprimées de la plate-forme Wat.tv possédée par TF1 :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

(merci @ACabanis pour l’information)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés