Dans un communiqué publié aujourd’hui, l’Association des Services Internet Communautaires (ASIC) a annoncé l’arrivée d’un nouveau membre dans ses rangs : Facebook. Le célèbre réseau social rejoint ainsi d’autres poids lourds du web francophone comme AOL, Dailymotion, eBay, Google, Microsoft, MySpace, Over-Blog, Skyrock ou encore Yahoo. Avec près de 15 millions de Français inscrits sur Facebook, ce n’était donc qu’une question de temps avant que le service de Mark Zuckerberg rejoigne l’ASIC.

« Nous nous félicitions de la décision de Facebook de rejoindre l’ASIC » ont réagi les deux présidents de l’association, Giuseppe de Martino (directeur juridique et réglementaire Monde de Dailymotion) et Pierre Kosciusko-Morizet (président-directeur général du Groupe PriceMinister). « Cette nouvelle adhésion marque la volonté au sein de l’ASIC d’accueillir toute la diversité du web 2.0 : dans les prochains mois, les acteurs de notre industrie seront appelés à se mobiliser sur un très grand nombre de sujets comme la protection de la vie privée, la protection des droits des tiers ou la défense de l’internet ouvert. La venue de Facebook au sein de l’ASIC permettra de renforcer notre expertise et nos actions« .

Régulièrement épinglé pour sa vision très personnelle de la vie privée, Facebook a régulièrement suscité de la méfiance voire de l’inquiétude. Ses détracteurs n’hésitent d’ailleurs pas à accuser le réseau social de ne pas respecter la confidentialité des données. Le 30 décembre dernier, nous avions même noté l’embauche de plusieurs lobbyistes chargés de défendre à Washington et à Bruxelles le principe de la fin de la vie privée. Maintenant que tout le monde semble d’accord pour publier des informations personnelles en ligne, à quoi bon conserver de vieux principes surannés ?

Reste donc à savoir quelle posture adoptera Facebook sur la question de la protection de la vie privée en France. Pour l’instant, Damien Vincent – le directeur commercial France de Facebook – s’est surtout félicité de l’arrivée du réseau social au sein de l’ASIC : « avec plus de 15 millions de membres actifs en France, nous sommes heureux de rejoindre aujourd’hui l’ASIC, et avons hâte de nous impliquer dans son action de promotion du web 2.0 en France » a-t-il ainsi déclaré.

Récemment, l’ASIC s’est montrée assez active sur le dossier de la neutralité du net. D’ailleurs, l’association organisera une conférence sur ce sujet le 25 mars prochain. Début février, nous avions cependant relevé que l’ASIC semble prôner une neutralité du net pas tout à fait neutre. En effet, l’ASIC avait demandé à l’époque que le principe d’un internet ouvert et « non discriminatoire entre services » soit garanti. Cependant il ne s’agit pas pour elle d’une défense de la neutralité du net sans conditions, mais plutôt d’une défense d’une concurrence libre et non faussée entre services commerciaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés