Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? Alors qu'Apple engage un nouveau combat juridique contre HTC, un vieux documentaire datant de 1996 a été exhumé pour l'occasion. Et son contenu ne manque pas de piquant. En effet, on y découvre un Steve Jobs justifiant le piratage, afin de piquer les meilleures idées possibles.

Voilà une vidéo qui ne manque décidément pas d’ironie. Tandis qu’Apple s’est lancé dans une nouvelle procédure judiciaire contre HTC (la firme de Cupertino reprochant au fabricant taïwanais de violer ses brevets), Gizmodo a exhumé un vieux documentaire de 1996, « le triomphe des nerds ». Dans celui-ci, on découvre un Steve Jobs radicalement différent de l’actuel.

Et pour cause, il justifie le piratage des idées en citant Pablo Picasso : « les bons artistes copient, les grands artistes volent« . Et Steve Jobs de poursuivre : « nous avons toujours été sans scrupule lorsqu’il s’agit de voler de grandes idées« . Une position plutôt inattendue de la part d’un patron d’une très grande entreprise. Cependant, avec le temps – et les nouveaux succès commerciaux -, cette vision très souple de la propriété intellectuelle s’est progressivement estompée.

Désormais, Apple défend rigoureusement ses intérêts. Preuve en est, à l’occasion du dépôt de plainte, Steve Jobs a déclaré que « nous pouvons nous assoir et regarder des concurrents voler nos inventions brevetées, ou nous pouvons y faire quelque chose. Nous avons décidé d’y faire quelque chose. Nous pensons que la concurrence est une chose saine, mais nos concurrents devraient créer leur propre technologie originale, pas voler la nôtre« .

Et ce n’est d’ailleurs pas la première société à subir les foudres d’Apple. Cette dernière a déjà porté plainte contre Nokia pour les mêmes raisons, et a menacé Palm de représailles similaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés