Le duel Nokia contre Apple se poursuit. Après les plaintes successives de Nokia accusant la firme américaine de violer une dizaine de brevets, la société californienne a riposté en fin de semaine dernière en réclamant une enquête à l'International Trade Commission.

La guerre des brevets entre Apple et Nokia a pris une nouvelle tournure ces derniers jours. Alors que l’entreprise finlandaise étendait fin décembre sa plainte à l’ensemble des appareils conçus par la firme de Cupertino, accusant celle-ci de violer une dizaine de technologies brevetées, beaucoup se demandaient de quelle façon allait réagir Apple. Selon Bloomberg, Apple a déposé une nouvelle plainte devant l’International Trade Commission (ITC) qui pourrait théoriquement déboucher sur l’arrêt des importations américaines de produits Nokia.

Ces accusations croisées entre les deux entreprises surviennent dans un contexte où Nokia, longtemps leader de la téléphonie mobile, est désormais fortement concurrencé par la société américaine et sa gamme d’iPhone. Comme nous l’écrivions alors, plusieurs analystes avaient jugé que la bataille judiciaire initiée par Nokia avait non seulement pour objectif de gêner Apple, mais également de récupérer énormément d’argent en cas de victoire.

Organisation gouvernementale indépendante, l’International Trade Commission a pour rôle de préserver le marché américain de pratiques commerciales déloyales. La commission peut également se prononcer sur des problématiques liées à la contrefaçon de brevets.

Notons au passage que la plainte de Nokia a également été déposée devant cette instance. La société finlandaise accusait alors l’entreprise américaine de contrefaire des brevets qui concernaient différents standards technologiques portant sur le Wi-Fi, le GSM ou encore l’UMTS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés