Le déploiement de la fibre optique devrait bientôt atteindre son rythme de croisière. En effet, suite à la publication par les opérateurs des offres d'accès à leurs réseaux, l'ARCEP a donné son feu vert sur les règles qui régiront la mise en place de la fibre optique. Dans les zones denses, c'est le multi-fibre qui sera privilégié.

Le déploiement de la fibre optique dans les zones très denses va enfin pouvoir commencer. Lundi, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a accepté les règles qui régiront le câblage des immeubles se trouvant dans les endroits fortement peuplés. L’arrivée de la FTTH (Fiber To The Home – Fibre jusqu’au domicile) se fera selon le modèle de la multi-fibre.

L’ARCEP se félicite de « la publication de ces offres » qui rend « effectif le démarrage par les opérateurs du déploiement mutualisé de la fibre optique jusqu’aux logements. Sur la base de ces offres, les opérateurs peuvent maintenant engager des discussions préalablement à la signature des accords de co-investissements« . L’enthousiasme du gendarme des télécoms fait suite à la publication, il y a quelques jours, des offres d’accès par les différents opérateurs.

Avant le choix définitif de la multi-fibre, deux grandes écoles se sont affrontées : d’un côté, Orange soutenait le modèle de la mono-fibre, plus économique, tandis que Free misait sur la multi-fibre, plus respectueuse de la concurrence. Orange, qui avait estimé que le multi-fibre était 40 % plus cher que sa solution, ne fut cependant pas suivi, ni par l’ARCEP ni par l’autorité de la concurrence. Rappelons d’ailleurs que le gendarme des télécoms avait chiffré ce surcoût à 5 %.

Orange avait même tenté un coup de poker, en gelant temporairement ses investissements dans la fibre optique. Sans succès, puisque l’opérateur a finalement choisi récemment de réinvestir à nouveau massivement dans le très haut débit, en mettant sur la table 2 milliards d’euros pour la période 2010 – 2015.

L’ARCEP a par ailleurs mis en ligne un guide pratique (.pdf) présentant les conditions de déploiement de la fibre optique à l’usage des bailleurs, syndics et des copropriétaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés