Vous êtes au travail et vous vous demandez où en est le téléchargement que vous avez lancé sur µTorrent ce matin. Manque de chance, Apple ne vous laissera pas le vérifier sur votre iPhone. La firme de Cupertino a censuré le logiciel âµMonitor au prétexte qu'il pourrait être utilisé pour violer les droits d'auteur.

Non, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez de votre iPhone. Apple est là pour garder les vaches. La firme de Cupertino, qui avait déjà interdit en mai dernier l’application DriveTrain qui permettait de contrôler à distance le client BitTorrent Transmission (sur Mac), a récidivé avec âµMonitor.

L’application permet aux possesseurs d’iPhone et autres iPod Touch de surveiller à distance l’état des différents torrents en cours de téléchargement sur votre client BitTorrent µTorrent. Elle ne permet pas de télécharger des torrents, et encore moins d’en rechercher pour initier des téléchargements à distance. L’application est on ne peut plus neutre sur le plan technologique. Mais selon Apple, qui use du même argument que contre DriveTrain, âµMonitor serait « souvent utilisé dans le but de violer les droits des tiers« .

Le logiciel, par anticipation de violations indirectes et hypothétiques du droit d’auteur par ses utilisateurs, n’a pas droit de cité sur l’App Store, la seule plateforme autorisée à distribuer des applications pour l’iPhone. Il a fallu quatre mois aux équipes de Steve Jobs pour examiner le logiciel et annoncer la nouvelle à l’éditeur. Celui-ci doit donc se résoudre à passer par Cydia, la principale plateforme alternative, accessible uniquement aux utilisateurs qui ont jailbreaké leur appareil mobile.

Comme le note TorrentFreak, Apple n’a en revanche pas jugé nécessaire de censurer myNZB, une application qui permet de surveiller à distance les téléchargements sur les newsgroups. Apple aurait-il des reproches particuliers à faire à BitTorrent par rapport aux autres modes de distribution de contenus ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés