En lançant LesGravesInfos.com en partenariat avec Dailymotion, Dominique Farrugia espère capitaliser sur l'audience et créativité des internautes... tout en exigeant contre eux la mise en place de la riposte graduée avec le vote de la loi Création et Internet.

Humoriste, producteur de cinéma (Delphine1, Yvan 0 ; Trafic d’Influence, Vidocq, Monsieur Batignole, Meilleur Espoir Féminin, Paparazzi…), producteur de télévision, ancien PDG de la chaîne Comédie filiale du groupe Canal+/Vivendi, et ancien PDG de Canal+, Dominique Farrugia compte parmi les plus fervents défenseurs de l’Hadopi et de la riposte graduée. Pressenti pour diriger les Assises de la Création, et récemment invité dans les jardins de l’Elysée pour entendre le soutien de Nicolas Sarkozy à la loi Création et Internet, il compte toutefois sur le soutien des internautes pour développer ses affaires. Pourvu qu’ils restent dans l’enclos qu’il a soigneusement érigé.

Dailymotion a en effet officialisé lundi un accord avec la société de Dominique Farrugia, Few Interactive, autour de la mise en ligne du site LesGravesInfos.com, qui proposera un JT décalé comme à la bonne époque des Nuls. L’accord, impliquant « contenu, publicité et expertise technique », permettra à Dailymotion de diffuser en exclusivité sur sa plateforme et dans un espace dédié, une sélection des programmes, sketches et faux JT provenant du site de Farrugia. La plateforme de partage de vidéos mettra en échange sa régie publicitaire au service du producteur pour monétiser les contenus, notamment à travers la publicité in-stream (dans les vidéos), et utilisera son audience de 3,1 millions de visiteurs uniques mensuels sur la thématique « Humour » comme rampe de lancement pour Les Graves Infos.

Les internautes, que Farrugia souhaite chasser avec l’Hadopi, auront en retour le droit de participer au développement de Few Interactive, puisque le producteur souhaite faire participer les internautes qui pourront devenir « grave reporter » ou « grave reportrice » en fournissant des vidéos. Ils recevront en échange un « badge officiel de grave reporter qu’ils pourront montrer à tout le monde !« . Franchement, ça vaut le coup de fermer sa gueule sur l’Hadopi. Merci Dominique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés