Apple nous a tellement habitué depuis plusieurs années à créer la surprise à chaque rentrée qu’une rentrée sans surprise est en soi… une surprise. Convoqués comme de coutumes à San Francisco, les journalistes sont repartis de la grand messe sur leur faim, avec tout de même une nouvelle version d’iTunes, et un renouvellement de la gamme des iPod dans leur besace.

Niveau logiciel, la principale nouveauté apportée par iTunes 8.0 est l’ajout d’une fonctionnalité appelée « Genius », qui suggère à l’utilisateur des morceaux de musique à télécharger en fonction de ceux qu’il écoute et qu’il possède dans sa bibliothèque. Les données qui permettent de réaliser ces suggestions sont collectées par Apple (ce qui est en fait le cas depuis très longtemps), avec l’assurance de l’anonymat, et croisées pour définir des profils d’utilisateurs. Ca n’est toutefois qu’une demi nouveauté, puisque des outils comme MOG ou Last.fm proposent ce genre de fonctionnalités depuis bien longtemps, sans parler des outils (certes, très imparfaits) embarqués dans la suite de logiciels des baladeurs Samsung ou Creative.

Côté baladeurs, l’annonce la plus remarquée a été la présentation des nouveaux iPod nano tout en courbes et en couleurs. Présenté en neuf coloris et disponible dans des versions 8 et 16 Go, le nano s’est allongé pour offrir un écran plus grand, dont l’affichage bascule sur la longueur grâce à l’accéléromètre, qui peut aussi servir à changer de musique au hasard en secouant l’appareil, ou à jouer à des jeux adaptés. Nouvel iTunes oblige, il intègre la fonction Genius et génère ainsi automatiquement des playlists « harmonieuses ». Il est vendu 149 euros (8 Go ) ou 199 euros (16 Go).

L‘iPod classic bénéficie lui aussi d’une mise à jour, avec des formes plus arrondies et surtout une simplification de la gamme, puisqu’une seule version de 120 Go, noir ou blanc, est désormais proposée à 249 euros.

Enfin, outre l’iPod shuffle qui est enrichi d’une version rose, l’iPod touch embarque désormais un haut parleur et une molette de réglage du volume. Il se décline en trois versions à 219 euros (8 Go), 289 euros (16 Go) et 379 euros (32 Go).

Probablement très occupé par le lancement de l’iPhone et la préparation du nouveau Mac OS, Apple n’aura donc pas réussi à opérer la magie habituelle avec ce keynote décevant, qui laisse peut-être augurer d’un avenir plus difficile pour la firme de Cupertino après des années de relance impressionnante entamée grâce aux succès de l’iMac et de l’iPod.

Mais Apple n’aurait-il pas gardé quelques munitions en réserve pour les prochaines semaines ? La firme n’a rien annoncé sur les ordinateurs, alors qu’un tablet PC combinant la puissance de l’iMac et l’intuitivité de l’iPhone était très attendu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés