Le groupe Radiohead n’est pas content, mais alors pas content du tout. Les internautes ont osé pirater massivement l’album qu’il avait accepté de diffuser à un prix libre sur son site Internet. Selon le spécialiste de l’audit des réseaux P2P BigChampagne, l’album In Rainbows que Radiohead avait d’abord distribué en téléchargement sur son site aurait été échangé 2,3 millions de fois sur BitTorrent, illégalement, dont 400.000 fois le premier jour de sa sortie – ce qui est bizarrement deux fois plus élevé que les premiers chiffres annoncés.

Or en proposant aux internautes de fixer eux-mêmes le prix du téléchargement, Radiohead ne voulait en aucune manière signifier que leur album était gratuit et qu’il pouvait être téléchargé et distribué en toute liberté. C’est pourtant comme ça que la presse l’avait compris à l’époque, faisant de Radiohead le chantre d’un nouveau modèle économique révolutionnaire, opposé à celui des maisons de disques traditionnelles. Or, comme nous l’avions dit très vite, l’intention de Radiohead était tout sauf de taper dans la fourmillière. Dégoûté par les résultats, le leader du groupe Tom Yorke avait prévenu dès le mois de mai dernier qu’il ne renouvellerait pas l’expérience. Le groupe a depuis rejoint des modèles beaucoup plus traditionnels, avec distribution de CD chez les disquaires et téléchargements payants sur iTunes.

La révolution économique viendra bien plus de l’initiative de Trent Reznor, leader du groupe Nine Inch Nails, qui poste lui même ses nouveautés sur les principaux sites de liens BitTorrent… Reznor n’avait d’ailleurs pas hésité à tancer sévèrement Radiohead, qu’il trouve malhonnêtes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés