Une erreur technique a entraîné d'importantes fluctuations des valeurs d'entreprises de la tech à la bourse de New York ce lundi 3 juillet. La panique a régné avant que le NASDAQ n'explique que la situation était due à une erreur de sa part.

Ce lundi 3 juillet, un vent de panique a brièvement gagné les investisseurs de la bourse de New York lorsque les géants de la tech ou du web ont connu une fluctuation importante de leur valeur boursière.

Amazon a ainsi vu son action d’ouverture de 972,79 dollars chuter à 123,7 dollars, à l’instar d’autres grandes entreprises comme Apple — qui a vu son action grimper de 348 % à un moment donné — Facebook, Google, Microsoft et eBay. En parallèle, d’autres sociétés moins réputées, comme Zynga, qui développe des jeux pour Facebook, ont vu leur valeur décuplée à plus de 100 dollars.

Une erreur due, selon le Nasdaq, à un « mauvais usage d’un échantillon de données » utilisé au quotidien, survenu à une date particulière puisque la Bourse fermait 3 heures plus tôt en raison du week-end prolongé du 4 juillet, pour la fête nationale des États-Unis.

Ces fluctuations ont provoqué leur lot de commentaires inquiets ou réjouis sur Twitter, avant que les internautes réalisent qu’elles n’étaient pas normales.

Pour James Angel, de l’université Georgetown, le bug n’est pas si surprenant : « Je suis surpris qu’il ne se produise pas plus souvent. L’idéal est que ces erreurs se produisent quand les marchés sont fermés pendant les jours fériés plutôt que pendant leur ouverture. »

Partager sur les réseaux sociaux