Pour Snapchat, c'est une nouvelle victoire. Time Warner, immense réseau américain de contenus multimédias, vient d'engager 100 millions de dollars pour produire de la télévision de poche. Le succès américain de ce format fait des émules.

Un talk-show de trois minutes ? C’est ce à quoi le futur de la télévision ressemblera si l’on regarde du côté de nos smartphones où la télévision de poche est en plein essor. Et notamment sur Snapchat, où les géants du poste rencontrent des jeunes qui ne regardent plus que leurs smartphones. Trois minutes pour un talk-show c’est également l’une des promesses phares faites par Time Warner à Snapchat.

Une télévision 5 pouces, 3 minutes

Le géant multimédia américain, ex AOL, est un des principaux conglomérats de médias américains et détient notamment Warner Bros, HBO et TBS (CNN). Cette semaine, nous apprenons que ce conglomérat vient de battre le record d’investissement d’un média dans Snapchat avec un deal de 100 millions de dollars.

Time Warner
CC Insider Monkey

Pour cette somme colossale, la direction de la Warner a promis à la fois des contenus pour Snap et des publicités. En premier lieu, la Time Warner livrera une dizaine de shows maisons à Snapchat par an, tous inédits et réservés aux jeunes peuplant le réseau social. Parmi ceux-ci, la firme a prévu des formats narratifs dramatiques et comiques, mais également des talkshow et du journalisme documentaire. Ces formats viendront peupler Discover et l’interface de Snapchat qui accueille toujours plus de contenus édités par des médias inquiets de toucher les jeunes générations.

Enfin, l’autre engagement de la Time Warner concerne les publicités : la firme en achètera régulièrement sur Snap pour HBO et Warner Bros.

Loin d’être le premier accord entre la télévision traditionnelle et Snapchat, celui de Time Warner vient coiffer par son importance ceux d’ABC, NBC, Vice ou encore MGM qui sont également présents sur le réseau social. À la fin de l’année, l’entreprise d’Evan Spiegel espère diffuser a minima trois nouveaux shows par jour.

Partager sur les réseaux sociaux