Une mise aux enchères est prévue cet été par Sotheby's pour vendre différents objets liés à l'exploration spatiale. Un sac de retour d'échantillon lunaire utilisé par Neil Armstrong lors de la mission Apollo 11 sera notamment proposé.

Le 20 juillet 1969, la mission Apollo 11 se posait sur la Lune. Quarante-huit ans plus tard, l’exploit des États-Unis dans sa course à l’espace face à l’URSS reste toujours très fortement ancré dans l’imaginaire collectif. Et alors que l’anniversaire du plus célèbre alunissage de toute l’histoire approche à grands pas, une vente aux enchères un peu particulière aura lieu le 20 juillet prochain.

Le sac lunaire utilisé par Neil Armstrong.

Sotheby’s va en effet présenter un certain nombre d’objets liés à la conquête spatiale que des (riches) collectionneurs pourront essayer d’acquérir. Les nostalgiques de l’époque où l’URSS était tout aussi active sur le plan spatial ne seront pas oubliés : « il y aura une grande variété de matériel des programmes spatiaux américains et soviétiques » fait savoir la société spécialisée dans la vente aux enchères.

Parmi les objets en question figurent du matériel utilisé lors des missions spatiales, des objets issus des collections personnelles d’astronautes et de cosmonautes, des photos de l’espace, des clichés et des ouvrages signés, des cartes et des graphiques, des objets en 3D et des modèles d’ingénierie. Mais ne vous attendez pas à pouvoir les obtenir, à moins de disposer d’importants moyens financiers.

Des biens inaccessibles pour le commun des mortels

En effet, la réplique au un huitième du vaisseau soviétique Vostok-1 est estimée par exemple entre 10 000 et 12 000 dollars. Une déclaration retranscrite sur papier de Youri Gagarine, traduite en anglais et signée de sa main tourne entre 50 000 et 80 000 dollars. Une photo commentée et signée par Buzz Aldrin est estimée entre 3 000 et 5 000 dollars. Quant à l’écusson signé par Neil Armstrong, on avance le prix de 40 000 à 60 000 dollars.

Mais le clou du spectacle sera incontestablement la mise aux enchères d’un sac de retour d’échantillon lunaire utilisé par Neil Armstrong lors de la mission Apollo 11. Celui-ci lui avait servir à ramener les tout premiers échantillons de la Lune — et le sac, explique Sotheby’s, contient encore quelques traces de cette poussière lunaire. Il s’agit, explique la société, de la seule relique de ce type accessible à un acheteur privé.

Estimation de son prix ? Entre 2 et 4 millions de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux