Le Brexit n'a pas encore été mis en œuvre mais Apple s'adapte déjà à ses conséquences imprévisibles en augmentant les prix de vente des applications disponibles sur le marché britannique.

Alors que Theresa May, la première ministre britannique, a annoncé aujourd’hui  la feuille de route du Brexit pour concrétiser cette séparation de l’Union européenne, sept mois après le référendum, Apple n’attend pas sa mise en œuvre effective pour s’adapter. L’entreprise de Tim Cook vient d’alerter les développeurs d’apps que les prix de leurs produits — et des achats intégrés dans les apps — allaient augmenter de 25 % d’ici sept jours sur l’App store britannique.

Ainsi, une app vendue au prix de 0,79 £ passera à 0,99 £, celle à 1,49 £ à 1,99 £ et ainsi de suite. L’entreprise justifie cette décision par la valeur fluctuante de la livre britannique, qui a baissé d’environ 19 % face au dollar depuis le vote du mois de juin.

Apple — qui avait déjà revu à la hausse le prix de ses Mac vendus au Royaume-Uni au mois d’octobre — n’est pas la première entreprise du monde de la tech à anticiper les changements du Brexit. HTC avait augmenté de 70 £ le prix de son casque de réalité virtuelle Vive dès le mois d’août 2016.

Partager sur les réseaux sociaux