Amazon lance ses propres marques dans le secteur des produits ménagers, alimentaires et d'entretien. Une offensive qui favorisera encore plus la domination de l'entreprise sur le e-commerce.

Le géant de l’e-commerce ne se contente plus de vendre des biens, il en produit désormais. Happy Belly, Wickedly Prime, Mama Bear. Voici le nom des premières marques d’Amazon dans le marché des produits domestiques, alimentaires et d’entretien. Amazon se lance ainsi dans la vente de noix, d’épices, d’articles ménagers, de thé, de café, d’aliments pour bébés, de vitamines, de détergents à lessive et même de couches.

Les premières marques devraient faire leur apparition sur le site d’Amazon dès la fin du mois ou début juin, dans un premier temps uniquement aux États-Unis. Contrairement aux produits signés « Amazon Basics » que l’on trouve déjà dans les accessoires informatiques, ceux-là seront exclusivement réservés au clients Amazon Prime.

Et cela pourrait avoir de lourdes conséquences pour les concurrents et pour les marques. Car l’ogre Amazon compte évidemment se positionner en tête des ventes dans des secteurs de niche générant le plus de bénéfices, comme l’ont fait les grandes surfaces alimentaires avant lui. Cette nouvelle offensive devrait lui permettre même de prendre de l’avance sur ses actuels fournisseurs, pour au moins deux raisons.

Un minimum de risques

Premièrement, l’entreprise est déjà suffisamment populaire et n’aura pas besoin de dépenser des millions de dollars en marketing et publicité. Deuxièmement, Amazon dispose d’une banque de données phénoménale qui lui permet de prédire quels produits se vendront le mieux. Le géant de l’e-commerce peut donc lancer ses nouvelles marques avec un minimum de risques.

Cependant, Amazon a eu des débuts difficiles avec ses marques privées. Fin 2014, l’entreprise avait tenté de commercialiser des couches dans le cadre de sa gamme « Elements » mais celles-ci ont dû être retirées du marché quelques semaines après à cause d’un défaut de fabrication.

Cette fois-ci, le lancement de nouvelles marques semblent être promis à un gros succès en termes de vente. Selon certaines estimations, Amazon compte environ 50 millions de membres Prime.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés