Aux États-Unis, la société TruOptik propose de fournir des publicités ciblées aux utilisateurs de BitTorrent, en fonction de ce qu'ils téléchargent sur le réseau P2P.

BitTorrent est-il une source comme une autre pour déterminer le profil d’un internaute et lui afficher des publicités ciblées, en fonction de ce qu’il a l’habitude de télécharger ? Oui, selon la société TruOptik, qui s’est fait une spécialité d’analyser l’audience des films et séries TV sur tous les services en ligne, sans ostraciser les sources illégales qui restent d’une certaine valeur publicitaire.

L’entreprise américaine a développé une solution de tracking qui n’utilise pas de cookies, mais un profilage basé sur l’adresse IP et le type d’appareil utilisé. Elle peut savoir ce que les internautes regardent sur Netflix, sur YouTube, Facebook, mais aussi sur les réseaux P2P qu’elle a décidé d’analyser au même niveau que les autres. Elle considère même que les utilisateurs de BitTorrent sont une cible très intéressante pour les annonceurs, qui sont eux-mêmes souvent des services de vidéo ou des producteurs de contenus.

Pirates, mais aussi consommateurs

« En réalité ce public est plus présent que les autres sur les services de vidéo payants sur abonnement, ils montrent une volonté de faire du binge-watching de contenus financés par la publicité, ils sont davantage susceptibles d’avoir un diplôme d’études supérieures, ils ont plus de mémoire sur leur ordinateur, et ils ont une TV connectée dans leur foyer », résume Andre Swanston, le CEO de TruOptik, dans une interview à Beet.tv.

Selon un livre blanc diffusé sur son site officiel, le P2P représenterait toujours la deuxième communauté au monde derrière Facebook, pour une valeur totale estimée à 700 milliards de dollars. Ils représenteraient encore la moitié des sources de consommation de contenus protégés par le droit d’auteur (mais aucune information n’étant donnée sur la méthodologie, c’est à prendre avec beaucoup de réserves).

Les services de TruOptik sont également utilisés par les producteurs pour évaluer la valeur de leurs œuvres. Le fait que Game of Thrones soit la série TV la plus piratée sur BitTorrent ajoute en effet à sa valeur intrinsèque, lors des négociations avec les chaînes de télévision. L’information fait partie de celles qui montrent l’attente du public pour la série. Plus les producteurs bénéficient d’informations sur la consommation de leurs contenus, plus ils peuvent en tirer profit.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés