Le rapprochement entre Orange et Bouygues Télécom se poursuit. Une étape-clé a été accomplie fin décembre entre les deux groupes, selon le Journal du Dimanche.

Les noces entre Orange et Bouygues Télécom sont visiblement en très bonne voie. Malgré les obstacles réglementaires qui demeurent, notamment en France avec l’autorité de la concurrence, les deux opérateurs auraient accompli un pas décisif juste avant les fêtes de fin d’année, rapporte le Journal du Dimanche.

En effet, un «  accord de confidentialité » sur la vente de Bouygues Télécom aurait été signé le 24 décembre entre les dirigeants des deux entreprises concernées, à savoir Stéphane Richard pour Orange et Martin Bouygues pour l’autre partie.

Entre Orange et Bouygues, le rapprochement se poursuit.

Les sources du journal dominical donnent au passage quelques détails sur la transaction, à savoir que le prix de vente de la branche du groupe Bouygues dans les télécoms atteindrait 10 milliards d’euros (2 milliards en cash et 8 milliards en actions). Bouygues posséderait alors 15 % du capital de l’opérateur historique, en se plaçant en deuxième position après la part de l’État (qui en a 23 % aujourd’hui).

Cette présence au capital d’Orange devrait permettre à Bouygues d’obtenir deux sièges au sein du conseil d’administration (l’un pourrait être occupé par Martin Bouygues lui-même, tandis que l’autre pourrait revenir à Olivier Roussat, qui est à la tête de la filiale) Par contre, TF1 ne serait finalement pas intégré aux négociations.

L’autre versant de cette vaste entreprise consiste à convaincre Free et SFR-Numericable de récupérer certains actifs de Bouygues Télécom, qu’Orange devra céder s’il veut franchir l’obstacle de l’autorité de la concurrence. En la matière, les négociations restent à engager. Mais le Journal du Dimanche laisse à penser que les deux opérateurs seraient intéressés. Reste à savoir pour quoi et à quel prix.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés