À l'approche des fêtes de fin d'année, l'initiative le Noël de la French Tech fait son apparition. Encouragée par le gouvernement, elle invite les Français se tourner vers les produits des startups françaises.

Noël arrive à grands pas et vous ne savez pas encore ce que vous allez offrir à vos proches ? Si nos guides d’achat vous ont donné quelques idées mais que vous cherchez encore de nouvelles pistes, alors peut-être devriez-vous vous tourner vers la French Tech. C’est en effet le conseil appuyé du gouvernement qui, profitant des fêtes de fin d’année, invite les Français à faire preuve d’un peu de patriotisme économique.

French Tech Noël

Un site web, baptisé Noël de la French Tech, a été mis en place par la startup Lima. Sur celui-ci, les visiteurs trouveront divers produits répartis dans dix rubriques : Art & Culture, COP21, Enfants, Gourmand, Inclassable, Déco, Mode & Beauté, Musique, Sport & Santé et Tech. Au total, près de 200 startups françaises sont représentées pour cette deuxième édition du Noël de la French Tech.

Pour la secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire, très engagée en faveur de la French Tech depuis sa nomination à ce poste, cette opération contribue « à mieux faire connaitre du grand public des produits de qualité créés par des jeunes pousses françaises ».

Bercy voit dans cette opération l’occasion de faire d’une pierre deux coups.

Quant au ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique, cette initiative est aussi une bonne occasion de donner un coup de pouce à des entreprises balbutiantes.  « Offrir un cadeau du noël de la French Tech, c’est l’occasion de (se) faire plaisir tout en soutenant les jeunes pousses françaises », explique Bercy, bien que conscient que les indicateurs de l’économie sont loin d’être tous au vert.

Les Français seront-ils sensibles à cette opération, dans laquelle le gouvernement fait preuve d’implication ? En tout cas, les services du ministère soulignent le rôle-clé qu’a eu le grand public dans l’émergence de ces startups : « plus de 30 % d’entre elles ont ainsi eu recours au financement participatif pour soutenir leurs idées et innovations ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés