Tesla poursuit en justice son rival Rivian : plusieurs employés seraient partis de la firme d'Elon Musk pour la concurrence, et auraient emporté avec eux des informations confidentielles.

Il s’agirait d’une « tendance qui se répète de manière alarmante », affirme Tesla dans une plainte déposée contre son concurrent Rivian, repérée en premier par Bloomberg le 23 juillet 2020.

Les deux entreprises se mènent une bataille depuis plusieurs années à travers leur projet de pickup électrique, le Cybertruck pour Tesla, le R1T pour Rivian. Alors que l’entreprise d’Elon Musk pensait être la première à présenter ce projet de véhicule, son adversaire américaine lui a grillé la priorité en dévoilant avant tout le monde son R1T.

Rivian R1T versus Tesla Cybertruck // Source : Claire Braikeh pour Numerama

Selon la plainte déposée devant un tribunal californien, Tesla accuse Rivian de lui avoir chapardé au moins quatre employés, et que ceux-ci en auraient profité pour apporter des secrets industriels de leur ancien employeur à leur nouveau. « Tesla sait maintenant que Rivian a donné des instructions à un employé qui quittait Tesla à propos des informations confidentielles de Tesla dont Rivian avait besoin », assure la plainte de Tesla, reprise par TechCrunch. « L’employé et Rivian savait tous les deux que cela enfreindrait les accords de non-divulgation entre l’employé et Tesla. »

Le constructeur accusé dément toutes les allégations, assurant demander expressément à ses nouveaux salariés de promettre qu’ils «  n’ont pas introduit, et n’introduiront pas dans les systèmes de Rivian des éléments qui relèvent de la propriété intellectuelle d’anciens employeurs. »

Au total, Rivian aurait embauché 178 personnes qui sont passées un jour par Tesla au fils des années, dont 70 directement de Tesla.

Qui sortira son pickup en premier ?

Rivian avait prévu de sortir son pickup en 2020, mais il a annoncé fin mai dernier devoir repousser cette commercialisation en raison de la pandémie de coronavirus qui l’a forcé à fermer ses usines pendant plusieurs mois. « Le retour à l’activité de Rivian est centré sur la sécurité, avec un plan étalé sur 4 phases axées sur le bien-être des employés. En prime, les équipes dédiées au design et à l’ingénierie ont trouvé des manières innovantes pour développer des méthodes numériques permettant de ne pas retarder le programme », a commenté RJ Scaringe, le CEO. 

Au vu de la crise sanitaire et des incertitudes de toute l’industrie, il est aujourd’hui impossible de savoir lequel des deux acteurs parviendra à commercialiser en premier son pickup électrique — Tesla mise sur la fin 2021, tandis que Rivian parle également de l’an prochain, mais sans aucune certitude.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo