Alfa Romeo est en train de préparer le lancement de sa première voiture 100 % électrique. Le SUV compact n'est pas attendu avant 2022.

Les fans de la marque Alfa Romeo désireux de se mettre à l’électrique vont devoir s’armer de patience. D’après les informations d’Autocar publiées le 1er juin, le constructeur italien a ciblé 2022 pour le lancement d’un premier modèle. Il prendra la forme d’un SUV compact, catégorie très populaire. «  Le segment B est probablement la meilleure option en termes d’autonomie et d’usage, et les infrastructures de recharge seront meilleures d’ici la commercialisation », précise un porte-parole. 

Alfa Romeo profitera du rapprochement entre le groupe Fiat Chrysler, dont il fait partie, et le conglomérat PSA. Ainsi, le SUV s’appuiera sur la plateforme de développement eCMP, déjà utilisée par les Peugeot 208 et 2008. Il y aura néanmoins une emphase un peu plus sportive, qui constitue l’ADN d’une marque dont les ventes ont baissé de 50 % en Europe en 2019.

SUV Alfa Romeo Stelvio // Source : Alfa Romeo

Alfa Romeo mise sur un SUV compact pour son premier modèle 100 % électrique

Les mensurations du SUV Alfa Romeo devraient se rapprocher de celles du e-2008. Le véhicule de Peugeot offre une autonomie de 320 kilomètres (cycle WLTP) grâce à une batterie de 50 kWh. D’ici 2022, ces chiffres devraient être revus à la hausse. Du moins, on l’espère pour Alfa Romeo, qui sortira un modèle hybride rechargeable l’année prochaine pour amorcer son électrification.

Par rapport au Peugeot e-2008, le SUV Alfa Romeo devrait être beaucoup mieux armé du côté de la motorisation. C’est ce que sous-entend l’entreprise : « Pour le passage au 100 % électrique, nous allons rester en phase avec la sportivité d’Alfa Romeo et utiliser les moteurs électriques avec une approche axée sur la performance. Nous voulons répondre aux attentes des fans de la marque, mais aussi nous adresser à celles et ceux qui cherchent du confort. » 

Enfin, on sait déjà que ce premier véhicule 100 % électrique sera doté de sons artificiels. Sur ce point, Alfa Romeo indique : «  L’idée n’est pas de produire des faux sons pour recréer un moteur thermique, car nous ne voulons rien de faux dans une Alfa. L’idée est de créer un son spécifique pour offrir une émotion au conducteur et à la voiture. L’avantage d’une voiture électrique est son silence — si le conducteur le souhaite. Mais on peut aussi opter pour un mode plus agressif. »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo