Une mystérieuse entreprise appelée Hadin vante le lancement d'une moto électrique de type « cruiser » qui serait la « première américaine » de ce genre à sortir. Mais quelques recherches laissent penser qu'il s'agirait plutôt d'une fabrication chinoise. Elle sera bientôt présentée au salon de Milan (Eicma) 2019.

La Panther de Hadin sera-t-elle vraiment la «  toute première moto électrique cruiseur américaine » à être commercialisée, comme son site officiel l’affirme ? Depuis quelques jours, le deux-roues de type cruiser soulève de nombreuses interrogations.

Comme l’a relevé le site Electrek le 27 octobre 2019, Hadin est une marque inconnue sur le marché de l’électrique : jusqu’ici, personne n’avait entendu parler d’elle, bien que le nom ait été déposé aux États-Unis en 2016 sans jamais avoir été utilisé.

La moto Panther de Hadin // Source : Hadin (site en cache)

Puis le site hadinmotor.com est apparu, mettant en avant une grosse moto électrique de 270 kg aux caractéristiques alléchantes : puissance moteur de 45 kW, vitesse maximale de 130 km/h et jusqu’à 160 km d’autonomie… les performances semblent être au rendez-vous. Au niveau esthétique, Hadin propose clairement un cruiser, reconnaissable à son assise basse et son guidon haut, typique de ce que l’on associe habituellement aux motos de Harley-Davidson. Paradoxalement, la Panther ressemble beaucoup plus à une Harley que la propre moto électrique de Harley-Davidson, la LiveWire, au look beaucoup plus sportif.

Une marque américaine ou une marque chinoise ?

Alors pourquoi la Panther pose-t-elle question ? D’abord, parce que le site internet a été créé récemment, le 23 septembre 2019, comme on peut le voir avec une recherche dite « whois » qui permet de savoir qui a déposé un nom de domaine, et quand. La démarche a été effectuée au nom d’une entreprise chinoise de communication, Suzhou Wonder-Tech Co., Ltd.

De plus, depuis que le premier article d’Electrek a été publié, le site officiel a complètement changé : il ne propose désormais plus aucune information sur la moto, juste une image promotionnelle avec le nom d’une ville en Californie, un numéro de téléphone et un email (nous avons tenté de joindre l’entreprise via ces deux canaux, sans succès pour l’instant).

Mais il est encore possible de consulter la première version du site en cache. Lorsqu’on en affiche le code source, on peut voir dans les métadonnées qu’il était inscrit «  HADIN MOTORCYCLE CO., LIMITED est le leader professionnel en Chine, un fabricant de haute qualité pour un prix raisonnable » (sic).

Le code source de la page en cache du site de Hadin

Tout prête donc à penser que l’entreprise ne soit pas 100 % américaine, et donc que cette première moto ne le soit pas non plus, malgré une communication axée sur de prétendues origines californiennes.

Concrètement, il n’y aurait aucun mal à ce qu’une firme chinoise se lance sur le marché du cruiser électrique, et Hadin proposera peut-être un concept novateur et de qualité. C’est plus la manière de présenter le véhicule qui tend à générer du soupçon quant aux intentions du fabricant — mais il pourrait toutefois s’agir d’une simple erreur de communication.

«  Pour l’instant, le site de Hadin Motorcycle ne montre plus qu’une page d’accueil. L’agence de communication était tellement enthousiaste à propos de cette moto qu’ils avaient déjà lancé le site en entier ce week-end », a commenté le site electricmotorcycles.news le 28 octobre. « D’après une bonne source, je sais qu’ils espéraient générer une grosse campagne de teasing pour l’EICMA 2019. »

PDF trouvé en cache sur le site de Hadin

L’entreprise affirme en effet qu’elle sera présente à l’EICMA, le salon de la moto de Milan, où sont attendues de très nombreuses nouveautés. Numerama sera présent sur le salon les 5 et 6 novembre prochains, nous pourrons donc nous  rendre sur le stand de la fameuse Panther afin d’en apprendre plus sur les origines de ce mystérieux deux-roues.

Partager sur les réseaux sociaux