Harley-Davidson a dû mettre en pause la production et les livraisons de sa première moto électrique, la LiveWire.

C’est un coup dur pour Harley-Davidson. Le constructeur a été contraint de suspendre complètement la production de la LiveWire, sa moto-électrique phare, à cause d’un problème repéré au niveau du chargement, a rapporté le Wall Street Journal le 14 octobre 2019.

C’est l’entreprise elle-même qui a confirmé l’information : « Nous avons découvert récemment un problème non-standard alors que nous réalisions un dernier contrôle-qualité. Nous avons cessé toute production et livraison et avons lancé des tests et analyses supplémentaires », a-t-elle annoncé.

Harley-Davidson LiveWire // Source : Harley-Davidson

Un problème au niveau de la recharge

Que se passe-t-il pour les clients qui avaient déjà reçu leur moto électrique, depuis le mois dernier ? Harley-Davidson se veut rassurant, et affirme qu’ils peuvent « continuer à rouler avec leur LiveWire ». Selon le WSJ, le constructeur aurait dit aux concessionnaires qu’il devait faire des tests supplémentaires au niveau du mécanisme de recharge. Jusqu’ici, environ 1 600 unités auraient été produites.

La LiveWire est la première moto 100 % électrique lancée par Harley-Davidson : elle est censée être commercialisée autour de 34 000 euros. Capable d’engloutir 0 à 100 km/h en 3,5 secondes, le deux-roues est clairement pensé pour faire plaisir aux puristes (au niveau du style) mais être accessible aux novices (l’absence d’embrayage qui facilite le pilotage).

La LiveWire devait être commercialisée dans une boutique parisienne avant la fin 2019, avait révélé France Inter en décembre dernier. Impossible de dire, à ce jour, si ces délais seront tenus.

Partager sur les réseaux sociaux