La startup Taigo Motors, basée à Montréal, a dévoilé Orca, un jet-ski électrique qui promet une autonomie de deux heures.

Ces derniers jours, le compte Twitter de Taiga Motors a vibré au rythme d’images servant de teasing à l’annonce d’un jet-ski électrique, présenté sur le site officiel depuis le 17 septembre. Après avoir développé des motoneiges électriques, la startup basée à Montréal s’attaque au domaine maritime. Son véhicule, baptisé Orca en référence à l’animal marin noir et blanc, est capable d’assurer une autonomie de deux heures (si on navigue normalement).

Doté d’une puissance de 132 kW et s’appuyant sur une structure en fibre de carbone (prévue pour deux personnes), l’Orca peut atteindre une vitesse de pointe de 104 km/h. Sa batterie de 23 kWh peut récupérer 80 % de sa capacité en 20 minutes via un chargeur rapide. Garantie cinq ans (ou 20 000 kilomètres), elle a été conçue pour résister à des températures très basses.

Jet-ski électrique Orca // Source : Taiga Motors

Un jet-ski électrique limité à 500 exemplaires

Compte tenu de ses ressources limitées, Taiga Motors ne produira pas l’Orca en masse. Concrètement, 500 exemplaires sortiront de son atelier, un volume qui comprend les 100 éditions Founders (elles sont exclusives au marché nord-américain). Les prix démarrent à 24 000 dollars — soit le double d’un équivalent thermique chez Kawasaki — avec des livraisons espérées pour 2021 (en Europe également). Les intéressés pourront choisir la couleur du jet-ski.

L’écran de 7 pouces résistant à l’eau de l’Orca donne accès à plusieurs fonctionnalités, avec des mises à jour et une connectivité poussée (GPS, LTE, Wi-Fi et Bluetooth). Outre des informations sur la navigation ou encore le statut du véhicule, on pourra visiblement écouter des morceaux de musique depuis son smartphone (parce que voguer à vive allure sur la mer ne suffit visiblement pas à se divertir). Les utilisateurs auront par ailleurs la possibilité de régler la puissance et l’accélération via divers modes de vitesse.

Taiga Motors n’est pas le seul constructeur à s’intéresser au segment des jet-skis électriques. Connu pour ses camions propres, Nikola a dévoilé le sien en avril dernier.

Partager sur les réseaux sociaux