L'Aptera annonce 1 600 km d'autonomie et pourrait être produite dès l'année prochaine.

En début d’année, l’édition 2019 de l’Observatoire Cetelem pointait que 49 % des français n’envisageait pas de passer à l’électrique à cause de l’autonomie. Toujours selon la même source, 25 % des sondés (10 600 individus à travers 16 pays) estimaient qu’elle devait être supérieur à 500 km pour être convaincante. Avec ses 1 600 km annoncés, l’Aptera devrait laisser cette préoccupation loin derrière elle…

Lancée en 2005 en Californie, la marque éponyme avait développé un premier prototype (la vidéo ci-dessous) puis avait été liquidée en 2011 en raison d’un prêt du gouvernement américain qui avait trop tardé. Le projet revient finalement sur le devant de la scène grâce à un changement législatif qui permet le lancement d’une campagne de financement participatif. Ouverte depuis le jeudi 29 août sur le site Wefunder, elle a été repérée par IEE Spectrum.

Le luxe de l’autonomie à partir de 31 000 euros

Toujours portée par les mêmes fondateurs (Steve Fambro, Chris Anthony et Michael Johnson, des entrepreneurs de la Greentech), Aptera conserve son concept d’un véhicule trois-roues ultra-efficient propulsé par trois moteurs. Les progrès technologiques ont néanmoins été nombreux depuis 2011 et l’entreprise pense pouvoir commercialiser sa voiture à un prix compris entre 31 000 et 53 000 euros (34 000 et 59 000 dollars) grâce à différents packs batterie (de 40 kWh à 100 kWh). C’est bien sûr la version la plus onéreuse qui proposera l’autonomie record de 1 600 km.

Un prix attractif compte-tenu de l’autonomie, mais élevée si l’on considère que l’Aptera n’est qu’une deux places à l’habitabilité (l’espace à bord) mesurée. L’entreprise compte néanmoins sur une demande annuelle de 11 250 unités dès 2022 pour réaliser une marge de 35 % et devenir rentable. Les premiers exemplaires pourraient sortir dès l’année prochaine.

Les lignes de l’Aptera ont été dessinées pour offrir le moins de résistance à l’air. // Aptera

La voiture la plus sûre et la plus efficiente

Outre son autonomie, la conception de l’Aptera lui permet d’avancer un certain nombre d’arguments. Conçue pour maximiser son efficience, elle bénéficiera d’une consommation d’énergie très basse (plus de deux fois moins élevée que la Tesla Model 3 la plus efficiente). Elle permettra donc d’effectuer ses trajets quotidiens pour un coût dérisoire. Autre argument, grâce à son design particulier et sa conception en résine aéronautique, les concepteurs de l’Aptera ont pu la doter d’une cellule passager plus résistante que n’importe quel autre habitacle automobile.

Trois moteurs-roues, un pack batterie, une coque en résine, l’Aptera est née. // Aptera

Ces spécificités pourraient faire mouche mais qui nous semblent fragiles tant l’intérêt des consommateurs est aujourd’hui tourné vers des aspects subjectifs, comme le design ou la prestance sur la route. L’objectif de ventes annuelles d’Aptera n’est néanmoins pas délirant. À titre d’exemple, Tesla a vendu 37 700 Model 3 au premier trimestre 2019. Si Aptera ouvre ses ventes à l’international, l’objectif de 11 250 unités en 2022 semble réalisable. Reste à savoir si le constructeur parviendra à boucler sa campagne de financement. Avec près de 47 000 dollars récoltés en près de 24h, les 100 000 dollars de fourchette basse de l’objectif devraient rapidement être atteints…

Partager sur les réseaux sociaux