L'étonnant concept électrique de Karma sera présent au concours d'élégance de Pebble Beach.

Vous vous souvenez de Fisker Automotive, l’entreprise californienne à l’origine de la magnifique Karma, berline électrique sportive à prolongateur d’autonomie ? Rachetée à la en 2014 à la suite de sa faillite par l’équipementier chinois Wanxiang, et renommée à l’occasion Karma Automotive, l’entreprise bénéficie aujourd’hui d’un nouveau souffle et fait même preuve d’un beau dynamisme.

Après avoir ressuscité la Karma sous le nom de ‘Revero’, le constructeur — qui reste basé en Californie — a présenté cette année de nouvelles voitures qui seront présentées au public américain à l’occasion du concours d’élégance de Pebble Beach le 18 août. Dévoilée pour la première fois en avril à l’occasion du Salon de Shanghai, la Karma GT, magnifique coupé dessiné par Pininfarina, emprunte son moteur à la Revero et semble proche de la commercialisation. Plus prospectif, le concept SC1 Vision, également présenté à Shanghai, préfigure pour sa part les directions futures prises par la marque.

Un futur électrique ?

Ce roadster entièrement électrique annonce en effet la volonté du constructeur d’élargir sa gamme vers des modèles sans moteur thermique. Un positionnement qui pourrait placer la Revero en concurrence directe avec la Tesla Model S. Si l’on en sait pas plus sur les performances de cette motorisation future, Karma Automotive a en revanche un peu levé le voile sur les équipements de la SC1 Vision.

Intérieur de la Karma SC1 Vision // Source : Karma Automotive

Le concept embarque ainsi un système d’infotainment 5G doté d’une interface humanisée. Comprendre qu’à l’aide d’une panoplie de capteurs, il est capable d’interpréter votre voix, vos gestes, et même votre regard pour commander ses fonctionnalités. Ces mêmes capteurs permettent également une reconnaissance biométrique des occupants pour leur proposer des réglages personnalisés. À l’aide des capteurs extérieurs (pas moins de 6 lidars et autant de caméras). Le SC1 Vision est également capable de se mettre en mode autonome lorsqu’il détecte que son conducteur est fatigué…

Karma Automotive, bras armé de Wanxiang

Avec ces innovations, Karma Automotive montre qu’il veut jouer dans la cour des grands et concurrencer les constructeurs les plus innovants du marché. On reconnait là surtout l’expertise de Wanxiang en tant qu’équipementier automobile qui utilise ici Karma Automotive comme une vitrine technologique et fait un pied de nez à des géants comme l’équipementier Faurecia, également avancé sur ces technologies, mais qui est tributaire du bon vouloir des constructeurs pour lancer ces innovations. Reste à savoir si ces modèles seront un jour commercialisés en Europe, ce qui pourrait être le cas puisque Karma teste actuellement des prototypes sur nos routes.

Partager sur les réseaux sociaux