Volkswagen a battu le record du tour le plus rapide en électrique au Nürburgring.

En janvier dernier, Volkswagen partageait son ambition de battre le record du Nürburgring en motorisation électrique. Dans un communiqué publié le 3 juin 2019, la firme allemande est fière d’annoncer qu’elle a atteint son objectif — et avec la manière. Chronométrée en 6:05.336, la ID.R a pulvérisé la marque laissée par la NIO EP9 en 2017 (6:45.90).

La division Motorsport de Volkswagen reste néanmoins assez loin du record absolu (5:19.545), réalisé par la Porsche 919 Evo (une hybride). Cela reste une belle victoire pour le constructeur, qui avait essuyé un échec au Festival de vitesse de Goodwood après avoir frappé fort à la course de côte de Pikes Peak.

L’Enfer vert dompté

Pour signer cette performance, Volkswagen a une nouvelle fois fait confiance à Romain Dumas, quadruple vainqueur des 24 Heures du Nürburgring (2007, 2008, 2009 et 2011). Au volant de la ID.R, un bolide équipé de deux moteurs capables de livrer une puissance de 500 kW, il a roulé à une moyenne de 204.96 km/h pour dompter l’exigeant circuit allemand surnommé l’Enfer vert (20 kilomètres, 75 virages).

« Pour cette version évoluée de la ID.R, la configuration aérodynamique a été adaptée pour atteindre la meilleure vitesse de pointe », explique François-Xavier Demaison, directeur technique. Romain Dumas n’a pas manqué de remercier le team Volkswagen Motorsport pour les changements apportés à la ID.R. Les ingénieurs se sont axés sur le châssis, la gestion de l’énergie et le choix des pneus. 

Aux yeux de Herbert Diess, président du Directoire de Volkswagen, ce record est une étape importante pour la mobilité électrique. «  Le Nürburgring n’est pas seulement le circuit le plus exigeant du monde, il est également le test ultime pour des voitures de production », justifie-t-il. En bref, il s’agit d’une bonne publicité pour la ID.3, dont les précommandes ont récemment été lancées

La Volkswagen ID.R au Nürburgring // Source : Volkswagen

Partager sur les réseaux sociaux