L'édition 2018 de la course de côte Pikes Peak vient de se terminer, et Volkswagen a tout raflé avec sa voiture électrique I.D. R Pikes Peak.

Volkswagen était venu à la course de côte Pikes Peak avec des ambitions élevées. Le constructeur allemand en est reparti avec un record absolu. Ainsi, son I.D. R Pikes Peak a parcouru les 19.99 kilomètres en altitude — de 2 800 à 4 300 mètres — en très exactement 7:57.148. Aucun autre bolide n’a fait mieux.

Avec ce chronomètre, Romain Dumas, notamment vainqueur des 24 Heures du Mans, efface des tablettes Rhys Millen (8:57.118 avec une e0 PP100 en 2016) et, surtout, Sébastien Loeb (8:13.878 avec une Peugeot 208 T16 en 2013). Coup double, donc, pour le Français.

Coup double

Au cours de l’annonce de la participation, Jürgen Stackmann de chez Volkswagen promettait de « de l’émotion et de la sportivité. » Dimanche, près de Colorado Springs, le I.D. R Peak a bel et bien donné les deux en battant un duo de records avec la manière. À l’origine, Volkswagen se serait volontiers contenté de battre le temps de Rhys Millen, ex-recordman en électrique. Sachant que Romain Dumas aurait pu aller encore plus vite, à en croire ses propos rapportés par Motorsport.com le dimanche 25 juin 2018 : « J’ai eu du brouillard et c’était assez humide, avec des zones trempées dans la deuxième portion. Je suis satisfait, mais nous aurions pu aller plus vite si le secteur du milieu avait été sec. »

Désormais quadruple vainqueur de l’épreuve très exigeante (2014, 2016, 2017 et 2018), le Français ne regrette pas d’avoir travaillé avec Volkswagen pour mener à bien ce projet. « Cette voiture est vraiment la plus impressionnante que j’ai pilotée jusqu’à présent en compétition. La transmission d’une voiture électrique est vraiment différente », explique-t-il. Il faut dire que, avant la course, le prototype I.D. R Pikes Peak était donné comme plus rapide qu’une Formule 1. La preuve par l’Histoire.

Partager sur les réseaux sociaux