Le prix de location d'une trottinette Bird a été brusquement augmenté de 66 %. Un changement dangereux pour la société qui doit faire face à une forte concurrence.

Les utilisateurs réguliers des trottinettes Bird risquent d’avoir une mauvaise surprise s’ils ne regardent pas leurs dépenses. La société de free-floating a augmenté le prix d’utilisation de ces véhicules, et pas qu’un peu : 1 euro pour débloquer l’engin et 25 centimes par minute d’utilisation contre 15 centimes auparavant. Le montant supplémentaire peut paraître léger à première vue, mais c’est une augmentation de 66 %.

Un trajet de dix minutes coûte désormais 3,50 euros là où le prix montait à 2,50 euros avec l’ancienne formule (ce qui n’est déjà pas donné).

Les trottinettes Bird à Paris // Source : Numerama

Interrogé par Numerama concernant les raisons de ce changement de prix, Bird est laconique : « Le prix de nos trottinettes est passé à 25 centimes par minute afin de l’aligner sur d’autres marchés. » Une chose est sûre : les marchés concernés ne sont pas en France, car tous les concurrents de Bird ont pour l’instant gardé le système de paiement à 15 centimes.

Une telle augmentation revient à prendre le risque d’une forte baisse d’utilisation. À Paris, les amateurs de trottinettes ont l’embarras du choix avec dix services différents. La société américaine peut compter sur son très grand parc de trottinettes pour continuer à attirer les clients, mais elle aura du mal à faire face aux autres géants du genre que sont Lime et Bolt.

Une évolution globale du prix

La montée des prix de Bird n’est pas limité à la France et avait déjà touché les États-Unis : c’est peut-être de ce « marché » que Bird veut parler.

Comme le rapportait The Verge en avril dernier, le coût d’utilisation d’une Bird a grimpé dans plusieurs ville, allant parfois jusqu’à doubler selon certains internautes. La marque n’est pas la seule dans ce cas puisque selon IndyStar, Lime est également passée à la formule des 25 centimes à Indianapoli.

Selon les deux médias, cette augmentation de prix serait due aux charges que les firmes doivent désormais payer pour avoir le droit d’installer leurs trottinettes en ville. À Paris, ce genre de taxe a été imposée début avril et s’élève à 60 000 euros par an pour un opérateur tel que Bird (qui a des milliers de trottinettes). Sans réponse de la marque, difficile de savoir si cette nouvelle dépense est à l’origine du changement de prix.

En changeant sa formule de paiement, Bird prend un gros risque qui pourrait changer le marché. Vu l’influence de la firme dans ce domaine, d’autres opérateurs pourraient être tentés de s’aligner sur les nouveaux prix. Reste à voir si les utilisateurs accepteront le changement ou délaisseront les trottinettes pour épargner leur porte-monnaie.

Partager sur les réseaux sociaux