Une startup envisage un nouveau business model dans l'industrie automobile, basé sur des abonnements.

Pourrait-on s’abonner pour rouler en voiture comme on s’abonne à Netflix pour regarder films et séries ? Voilà la question que se pose Canoo, startup californienne naguère connue sous le nom de EVelozcity. Fondée par des anciens pontes de chez BMW passés par Faraday Future, la structure présente son ambitieuse vision depuis son site internet.

« Dans l’industrie automobile, le changement est lent. Canoo existe pour perturber les traditions », peut-on lire en préambule. Canoo est donc en train de concevoir des véhicules électriques avec une commercialisation uniquement sous la forme d’abonnements. Le lancement est prévu pour 2021 dans des villes « à la pointe ». 

Voiture Canoo // Source : Canoo

Aucune indication sur le prix

Il est encore trop tôt pour évoquer des tarifs. Toutefois, Stefan Krause, le CEO, a insisté sur la flexibilité des formules dans les colonnes de The Verge : « Il n’y aura pas de date butoir. Vous pouvez vous abonner pour un mois ou pour 10 ans. Nous sommes totalement ouverts. Je veux que les utilisateurs puissent essayer et se dire, après deux mois, que ce n’est pas pour eux. » Une telle liberté sera-t-elle compatible avec l’indispensable rentabilité ? Rien n’est moins sûr.

Canoo compte produire quatre véhicules à partir d’une plateforme de développement commune. Ils se rangeront dans des catégories différentes (lifestyle, autopartage, livraison et navette). Le véhicule lifestyle entend par exemple maximiser le confort à bord avec un design minimaliste et une empreinte carbone maîtrisée. S’ils seront d’abord pilotés par des humains, ces moyens de transport devraient être équipés pour devenir autonomes dans le futur.

Partager sur les réseaux sociaux