Juste avant Genève, Seat ouvre son mois de mars en levant le voile sur le concept électrique el-born.

À quelques jours de Genève et après avoir livré sa vision du futur de la mobilité avec un engin bi-place, Seat continue d’affirmer ses ambitions de demain. Dans un communiqué de presse publié le 1er mars 2019, la marque espagnole présente son concept électrique baptisé el-born. Et son look ne risque pas de faire l’unanimité.

En effet, le prototype, qui sera la star du stand Seat au salon automobile suisse, ne lésine pas sur les lignes anguleuses. En résulte un véhicule au museau très sculpté, fruit d’un travail aéro poussé. Contrairement à certains constructeurs, Seat oublie la calandre — inutile sur les voitures électriques — pour mieux pincer le nez. Audacieux.

Concept Seat el-born // Source : Seat

La batterie ferait 80 % du plein en 47 minutes

Développée sur la plateforme MEB, commune au groupe Volkswagen, la berline compacte s’appuie sur une autonomie de 420 kilomètres (cycle WLTP). Mieux, Seat promet une recharge de 80 % de la batterie en 47 minutes seulement (avec un courant continu de 100 kW). Si elle est décrite comme « conçue pour la conduite » (heureusement), son moteur de 150 kW ne lui autorise pas des performances fulgurantes non plus. Ainsi, le 0 à 100 km/h est avalé en 7,5 secondes (c’est un peu mieux que la e-208). 

Dans l’habitacle, l’architecture électrique permet d’offrir plus d’espace de vie. Les ingénieurs ont usé de technologies pour faire de la el-born une voiture dans l’air du temps. En plus de l’instrumentation numérisée, elle s’équipe d’un écran de 10 pouces pour les fonctionnalités liées à l’infodivertissement et à la connectivité.

Pour terminer, la el-born coche la case des aides à la conduite poussées. Ainsi, ses systèmes autonomes de niveau 2 peuvent assister le propriétaire pour la direction, l’accélération, le freinage et le stationnement.

Concept Seat el-born // Source : Seat
Concept Seat el-born // Source : Seat

Partager sur les réseaux sociaux