Kymco a présenté à l'EICMA de Milan une moto électrique... supersportive. Capable d'atteindre une vitesse de 250 km/h en 11 secondes, elle comporte un système qui amplifie les bruits de moteur, pour séduire les motards.

Kymco a surpris avec son annonce à l’EICMA de Milan, le 6 novembre 2018. Le fabricant taïwanais, plutôt connu pour ses scooters, a annoncé une moto électrique supersportive, nommée SuperNEX. Avec ce véhicule inattendu, la marque espère attirer les motards les plus endurcis vers l’électrique.

De 0 à 100 km/h en 2,9 secondes

Au démarrage, la SuperNex se place au niveau des motos électriques les plus rapides. La bécane met 2,9 secondes pour atteindre les 100 km/h, et seulement 7,5 secondes pour les 200 km/h. Kymco annonce même une vitesse de pointe de 250 km/h, atteignable en 11 secondes après le démarrage. Sur des modèles classiques, seuls les conducteurs expérimentés sont capables de mettre en pratique de telles accélérations.

La superNEX de Kymco devrait s’adapter à la conduite d’utilisateurs peu expérimentés. // Source : Kymco

Pour rendre possible ces accélérations au plus grand nombre, le constructeur taïwanais inclut un logiciel d’assistance, le « full engagement performance » (FEP). Celui-ci s’assure que lors de fortes accélérations, les roues ne glissent pas, et empêche de faire une roue arrière involontaire. Plus généralement, il sécurise l’ensemble de la conduite du véhicule, du freinage à la conduite sur route humide.

Le logiciel d’assistance compte différents niveaux de difficulté selon le confort souhaité par le conducteur. Un motard aguerri peut donc décider de gérer ces risques de conduites sans aide.

Faire vroom avec un moteur électrique

Kymco n’a dévoilé que peu de détails sur sa SuperNEX. // Source : Kymco

Kymco a pour ambition de retranscrire sur sa SuperNEX l’expérience utilisateur d’une moto supersportive classique. Le constructeur a donc équipé son véhicule d’une boîte à 6 rapports à engrenage, avec levier d’embrayage et sélecteur de vitesse.

Pour séduire les amoureux des bruits de moteurs, la SuperNEX comporte un « active acoustic motor ». Cette boîte à son amplifie les bruits du moteur électrique, à un volume paramétrable. La logique de la marque à ce sujet est surprenante : le manque de sensations auditives de la conduite électrique empêche la conversion de certains conducteurs à l’électrique. En restituant les bruits de moteurs, elle espère permettre une expérience de conduite moto authentique.

Avec son annonce surprise, Kymco est presque parvenu à voler la star à Harley Davidson au salon. Reste à savoir si la SuperNEX sera commercialisée ou reste un engin d’exposition. Le manque de caractéristiques communiquées par la marque peut inquiéter, mais plusieurs détails laissent penser que le constructeur développe le projet sérieusement.

Partager sur les réseaux sociaux