Tesla va devoir faire un rappel (non logiciel) de tous les Cybertruck déjà livrés aux USA à cause d’un défaut dangereux sur la pédale d’accélérateur.

Habituellement, Tesla peut facilement corriger les défauts de ses véhicules, impliquant un rappel, par des mises à jour à distance (OTA) directement envoyées aux véhicules concernés. Cette fois, la marque ne pourra pas couper au rappel en atelier de tous les Tesla Cybertruck concernés. C’est une défaillance possible de la pédale d’accélérateur qui est en cause.

Selon un article Electrek du 19 avril, le NHTSA (l’administration américaine de la sécurité routière) a lancé une procédure de rappel pour 3 878 Cybertruck. Cela permet au passage de quantifier le nombre de pickups que Tesla a effectivement livré aux clients depuis la fin novembre. Cependant, ce rappel n’est pas le seul défaut que des clients du pickup de Tesla ont eu l’occasion d’expérimenter.

Du lubrifiant sous le patin des pédales

Des propriétaires de Cybertruck ont vu la partie supérieure de la pédale d’accélérateur (le patin) se détacher de son socle. Sous la pression du pied, ce patin peut aller se coincer dans la garniture et maintenir l’accélérateur enfoncé à fond, alors que le conducteur a retiré son pied.

Intérieur du Tesla Cybertruck // Source : Tesla
Intérieur du Tesla Cybertruck // Source : Tesla

Même si le problème peut présenter un risque important, il n’y a eu pas de victimes d’accident à déplorer. Le premier client à avoir expérimenté la défaillance a eu le bon réflexe de presser le frein, ce qui a permis d’arrêter le véhicule. Il a raconté sa mésaventure sur une vidéo Tiktok :

@el.chepito1985

serious problem with my Cybertruck and potential all Cybertrucks #tesla #cyberbeast #cybertruck #stopsale #recall

♬ original sound – el.chepito

Comment en arrive-t-on à cette situation ? C’est là que cela devient gênant pour Tesla. Lors de l’assemblage du Cybertruck, un lubrifiant a été utilisé pour pouvoir positionner le patin sur la pédale. Les résidus de ce lubrifiant font qu’en cas de pression forte sur la pédale, le patin peut bouger. C’est selon Tesla une « modification non approuvée » du process d’assemblage.

Les véhicules seront tous contrôlés pour éviter les défaillances à venir. Tesla a rapidement suspendu la livraison des derniers Cybertruck produits depuis la remontée de l’incident le 31 mars.

Nul doute que la prochaine étape pour Elon Musk cela va être de retirer la pédale d’accélérateur de ses modèles, comme il l’a fait avec les commodos. C’est ce qu’il a déjà prévu de faire sur le Robotaxi après tout : pas de pédales, pas de problème.

D’autres problèmes assez classiques sur les nouveaux modèles

Sur le Cybertruck, Tesla a mis en place beaucoup d’innovations dans le process de fabrication et au niveau de la technologie embarquée. L’inconvénient pour les premiers acheteurs, c’est qu’ils se retrouvent avec des voitures qui ne sont pas encore parfaitement fiables. Ils essuient donc les plâtres de tous les problèmes techniques qui accompagnent généralement le lancement d’un nouveau produit.

Bloc au niveau du rétroviseur intérieur qui se détache, problème d’ajustement des panneaux de carrosserie, portière capricieuse… les bobos sont nombreux. Un autre conducteur partageait par exemple sur Tiktok le cas de la panne de son écran central et d’un reboot du système qui a pris plusieurs heures. La vidéo a été vue 3,8 millions de fois.

@captian.ad

Cybertruck not working after 2 months 3400 miles #cybertruck #tesla #problem #recall

♬ original sound – Ad

Tesla avait pourtant du temps pour développer avec soin son Cybertruck, avec tout le retard pris pour la sortie du modèle. Il est clair que comme les autres modèles du constructeur, tout a été lancé dans la précipitation. Une tendance de plus en plus problématique, mais qui hélas concerne l’ensemble de l’industrie automobile.

Dans la newsletter Watt Else, on parle de Cybertruck, mais pas seulement ! Et oui, il n’y a pas que Tesla dans la vie des voitures électriques. Abonnez-vous pour en savoir plus.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !