Dans un article, le New York Times raconte l’agonie du projet Titan, abandonné par Apple après 10 ans et 10 milliards de dollars dépensés. L’Apple Car, qui ne verra pas le jour, n’a jamais été un projet stable.

Saviez-vous que l’iPhone aurait pu être un iPod capable de téléphoner, avec une molette ronde ? Les mois précédant la présentation du smartphone qui allait changer le monde, Apple s’est posé beaucoup de questions. Deux visions étaient opposées, avant que Steve Jobs ne décide de trancher en faveur du projet « P2 », qui était un appareil tout tactile.

Une quinzaine d’années plus tard, l’Apple Car a vécu la même chose. Depuis 2014, Apple travaille sur le projet Titan, qui rêve de révolutionner l’automobile avec un modèle haut de gamme et autonome, dans la lignée de ce que fait Tesla. Un projet abandonné début 2024, comme Bloomberg l’a révélé le 27 février. On en sait désormais un peu plus sur les deux projets qui se sont fait la guerre, au point d’inciter Apple à y renoncer dans leur ensemble.

Une Fiat 600 Multipla autonome contre une Tesla Model S qui se conduit

Selon le New York Times, qui a enquêté sur le projet Titan et a publié un article le 28 février, plusieurs membres de l’équipe fondatrice préféraient l’appeler projet Titanic. La faute à un projet perpétuellement « rebooté », qui imaginait initialement faire du Tesla (Apple a même envisagé de racheter l’entreprise d’Elon Musk plusieurs fois). La marque a finalement pivoté vers un projet de véhicule 100 % autonome, avant de revenir à ses ambitions initiales, à savoir une voiture haut de gamme personnelle.

En 2014, quand le projet Titan a démarré, l’objectif d’Apple était d’empêcher un exode de ses employés chez Tesla, alors que la voiture électrique devenait à la mode et que le projet Apple Watch venait de se conclure. Deux projets se sont alors affrontés :

  • Steve Zadesky, le directeur du projet Titan, voulait créer une voiture électrique haut de gamme concurrente de la Tesla Model S.
  • Jonathan Ive, l’emblématique designer d’Apple, voulait une voiture 100 % autonome, sans pédales et sans volant, qui se contrôle à la voix. Il a gagné.
Tesla Model S Plaid // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
La Tesla Model S, la voiture qui aurait pû être l’Apple Car. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Pour arriver à son objectif, Apple a débauché plusieurs milliers d’employés chez de grands constructeurs automobiles ou la Nasa. La marque aurait envisagé de concevoir un pare-brise en réalité augmentée, avec un écran pour afficher les directions dans GTA, ainsi qu’un toit en verre de nouvelle génération, immunisé contre la chaleur.

Poussé par Jony Ive, le projet Titan s’est petit à petit éloigné de la Model S pour devenir un mini-van, avec pour inspiration la Fiat 600 Multipla (pas l’horrible Multipla souvent moquée). Siri aurait dû être aux commandes.

La Fiat 600 Multipla qui a inspiré l'Apple Car.
La Fiat 600 Multipla qui a inspiré l’Apple Car. // Source : Heritage

Quatre changements de direction et dix milliards de dollars de dépenses plus tard, après avoir multiplié les échecs pour trouver un partenaire, Apple a abandonné son projet de véhicule autonome. Le dernier effort de l’équipe Titan était un retour au projet originel, avec pour objectif de lancer une voiture haut de gamme, autour des 100 000 dollars, pour rivaliser avec Tesla.

Le 27 février 2024, après avoir conclu en début d’année que ce projet ne serait probablement jamais rentable, Apple a annoncé aux 2 000 employés du projet Titan qu’il ne comptait plus commercialiser de voiture.

L’IA va récupérer les créations du projet Titan

Selon Bloomberg, la majorité des équipes Titan vont rejoindre les équipes en charge de l’intelligence artificielle générative chez Apple. Le New York Times croit savoir pourquoi : l’Apple Car était bourrée d’IA générative avant même l’avènement de ChatGPT. Les démonstrations imaginées par Apple montraient un Siri capable de répondre à la question « est-ce que je suis passé devant ce magasin ? », afin d’avoir de vraies discussions avec son passager. La plupart des investissements du projet Titan étaient dans l’intelligence artificielle, ce qui laisse penser que ces 10 milliards de dollars n’ont pas été jetés par les fenêtres.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !