Les vélos à assistance électrique de Vélib’ sont affectés par le grand froid qui touche la métropole du Grand Paris. Encore ce samedi 20 janvier 2024, le niveau de charge risque d’être insuffisant.

C’était une semaine de grand froid. Pas moins de 35 départements sont encore vigilance jaune neige-verglas en France, ce samedi 20 janvier 2024. Mercredi dernier, il a neigé sur la métropole du Grand Paris, accompagnant des températures négatives. Cette météo n’est pas sans impact matériel.

Dans une newsletter envoyée à ses usagers, vendredi 19 janvier au soir, Vélib’ prévient que ce froid a un impact sur ses vélos électriques, plus compliqués à utiliser : « L’épisode de grand froid qui se prolonge dans la Métropole du Grand Paris entraîne des difficultés de recharge pour les batteries de vélos. »

Entre le froid et le salage, les batteries vivent mal le froid

En cause, la composition des batteries des Vélib’ : elles sont en lithium-ion. Leur perte d’autonomie en hiver est déjà constatée lorsqu’il fait très froid, soit une réduction souvent évaluée entre 20 et 50 %. Les électrons Li+, qui sont à l’origine de l’énergie électrique dans ces batteries, se déplacent plus lentement au sein des électrolytes, les minéraux qui transportent la charge électrique.

De la neige à Paris début 2023, ici à côté de Lamarck Caulaincourt. // Source : Marcus Dupont-Besnard
De la neige à Paris début 2023, ici à côté de Lamarck Caulaincourt. // Source : Marcus Dupont-Besnard

Ce n’est pas la seule cause. Vélib’ explique que le salage des routes, qui était nécessaire pour assurer la sécurité des conducteurs et des piétons, génère aussi des dysfonctionnements, en raison des « dépôts sur les contacts entre la borne et le vélo ». Résultat, « ceci affecte le système de charge des vélos à assistance électrique du service ».

Vélib’ annonce une opération de maintenance, dès ce samedi, pour régler ces différents problèmes, mais prévient que cela pourrait prendre plusieurs jours — « le temps de couvrir l’ensemble du parc ». Par ailleurs, les courses avec Vélib’ à assistance électrique dont le niveau de charge était insuffisant en raison de ces problèmes météorologiques « seront converties en courses à Vélib’ mécanique ».


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !