Le constructeur de vélos électriques serait-il dans la tourmente ? Il est impossible de passer commande depuis plusieurs jours, et selon TechCrunch, l’entreprise serait à court d’argent. Des membres de l’équipe dirigeante seraient également partis.

Serait-ce bientôt la fin pour VanMoof ? Selon TechCrunch, le constructeur de vélos électriques néerlandais traverserait en tout cas une période très difficile. Dans un article publié le 7 juillet 2023, le média indique que VanMoof n’acceptait plus de nouvelles commandes de vélos depuis la fin du mois de juin, et qu’il doit trouver de l’argent afin d’éviter la ruine.

Plus inquiétant encore, d’autres sources ont expliqué à TechCrunch que plusieurs membres de l’équipe de direction de l’entreprise seraient partis — parmi lesquels le CEO, le président, et l’un des co-fondateurs. Pour l’instant, VanMoof n’a pas donné plus d’informations : l’entreprise n’a pas répondu aux questions du média et n’avait pas encore répondu aux nôtres au moment de la publication de cet article.

VanMoof A5 // Source : Louise Audry pour Numerama
VanMoof A5 // Source : Louise Audry pour Numerama

VanMoof était sur la sellette depuis longtemps

VanMoof, créé en 2009, était devenu l’un des visages des vélos à assistance électrique, et plus particulièrement des vélos connectés. C’était sur ce segment que VanMoof brillait le plus, grâce à une app dédiée très pratique, et à un système de géolocalisation par GPS du vélo. Cependant, dès 2020 et notre test du Electrified S3, Numerama notait que Van Moof, qui était jusque-là en avance dans ce domaine, était rattrapé par des entreprises concurrentes, et avait quelques soucis à se faire.

Selon TechCrunch, les commandes ne sont officiellement plus possibles sur le site de VanMoof depuis le 26 juin 2023. L’entreprise avait ce jour-là simplement annoncé sur Twitter être victime d’un bug, avant de revenir sur sa déclaration quelques jours plus tard suite aux questions des journalistes. Les responsables auraient ensuite déclaré que les deux derniers modèles de VanMoof, le SX4 et le SA5, avaient été très populaires, et que la pause des ventes allait leur donner « l’opportunité de rattraper le retard sur les livraisons et les commandes déjà passées ».

En plus de l’arrêt des commandes, TechCrunch a appris que l’entreprise essayait de lever de l’argent depuis le début de l’année 2023 : VanMoof visait une levée de fonds entre 10 et 40 millions d’euros. Sans l’arrivée de cet argent, l’entreprise serait en difficulté dès le premier trimestre, écrit TechCrunch. Malheureusement, Van Moof n’a réussi à lever que 5,23 millions d’euros en janvier — loin des 10 millions que la société espérait.

Dernier problème en date pour le constructeur : ses propres vélos. Le design unique des cycles, qui a permis de faire de VanMoof une marque phare sur le secteur, a également rendu leur entretien très compliqué, a appris TechCrunch. Les propriétaires ne pouvaient pas réparer eux-mêmes leurs vélos, faisant à la place appel aux services de réparation de VanMoof. Ce service de réparation a fini par compter 8 millions d’euros par an au constructeur. Un coût beaucoup trop élevé — et que VanMoof essaie désormais de rentabiliser.

Est-ce pour autant la fin pour VanMoof ? Difficile à dire, même si l’entreprise semble être à court d’argent. TechCrunch explique que, concernant le futur de la marque, « une décision pourrait être prise dans la semaine », sans préciser plus. Dans tous les cas, même si l’entreprise arrive à relever la tête grâce à de nouveaux fonds et à remplacer l’équipe dirigeante, qui est partie, VanMoof ne sera pas encore complètement remise sur pied, et de nombreux changements sont certainement à attendre.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !