Le Zeekr X, produite par le constructeur chinois Geely, a été officiellement dévoilée au public. Parmi sa flopée de caractéristiques, l’une d’entre elles sort du lot : le verrouillage par reconnaissance faciale.

C’est l’une des plus grandes attentes dans le secteur automobile en cette année 2023. Le Zeekr X, produite par le groupe chinois Geely, est annoncée sur le marché pour le courant de cette année et devrait faire de la concurrence à d’autres voitures compactes, comme la Renault Mégane E-Tech.

Cette voiture électrique, issue du même groupe que Volvo, Lotus ou encore Smart, pourrait secouer le marché de l’automobile électrique, notamment avec son apport de technologies. Dont une, rapportée par Electrek le 12 avril 2023, qui est particulièrement intéressante dans la lutte contre les vols de voitures : le déverrouillage par reconnaissance faciale.

Zeekr X, un concentré de technologie

La petite sœur de la Zeekr 01, déjà sortie en Chine et possédant une autonomie de 1 000 km en cycle CLTC, est équipée de la technologie de déverrouillage par reconnaissance faciale. L’ouverture et la fermeture du véhicule est possible grâce à la présence d’une caméra 3D dans le pilier de la voiture, situé du côté du conducteur : dotée de la technologie ToF (Time of Flight), cette caméra pourra aisément reconnaître le propriétaire du véhicule. Toujours dans le pilier de cette voiture chinoise, un petit écran sera présent, afin d’afficher les informations majeures sur l’état du véhicule, comme l’autonomie, ou bien la vitesse de charge.

Les informations sur la batterie et l'état de charge seront affichées sur un petit écran // Source : Zeekr
Les informations sur la batterie et l’état de charge seront affichées sur un petit écran. // Source : Zeekr

Le Zeekr X est également dotée de capteurs sur les portes avant du véhicule, que l’on peut ouvrir grâce à un bouton, comme sur la Tesla Model X. Ces capteurs permettent notamment d’éviter une collision entre la portière et un potentiel obstacle, comme un poteau ou un mur. L’habitacle est évidemment équipé d’un écran de 8.8 pouces pour le conducteur, mais également d’un second écran de 14.6 pouces pour l’infodivertissement.

Autre technologie annoncée par Andy An, directeur général de Zeekr : la présence, sur option, d’un… réfrigérateur intégré dans le véhicule. Un petit plus pour les adeptes des longs trajets ?

Une concurrence pour les véhicules européens ?

Alors que le design du Zeekr X avait déjà été évoqué auparavant, la marque chinoise a finalement levé le voile sur les performances de son nouveau véhicule électrique durant sa conférence de presse, diffusée sur sa page Weibo. Et, selon les informations mises en avant, ce véhicule tient de belles promesses : une batterie CATL d’une capacité de 66 kWh, avec une autonomie variant entre 500 et 560 km sur le cycle CLTC, en fonction de la version choisie. Au niveau de la motorisation, la version propulsion possède un moteur à 271 ch, tandis que la version à transmission intégrale, dotée de deux moteurs, monte facilement jusqu’à 428 ch, avec un passage de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes.

Voici l'intérieur de la Zeekr X // Source : Zeekr
Voici l’intérieur du Zeekr X. // Source : Zeekr

Sur les dimensions, le Zeekr X possède des mensurations similaires à celles de la future Peugeot e-3008 : une longueur annoncée de 4,45 mètres, une hauteur de 1,572 mètre et une largeur de 1,836 mètre. Sans oublier un toit panoramique, de série, d’une surface d’environ 1,21 m² — idéal pour observer le ciel depuis le siège passager. Sur la version quatre places du véhicule, il sera possible de rabattre chaque siège individuellement, contrairement à la version cinq places du Zeekr X, où les sièges arrière ne seront pas modulables de manière indépendante.

L’exportation du Zeekr X, un frein pour l’Europe ?

Disponible à la commande en Chine, le Zeekr X débarquera plus tard en Europe, mais à quel prix ? Actuellement, le coût du véhicule varie entre 25 000 euros, pour la version propulsion, et 27 000 euros pour la version à transmission intégrale. Sans oublier un supplément de près de 2 600 euros si l’on souhaite obtenir un Zeekr X à quatre places.

Pour le marché européen, l’addition sera plus salée, en raison des frais d’exportation, de la douane et de nombreux enjeux économiques. Le prix pourrait grimper aux alentours de 40 000 euros. Une somme conséquente, mais qui ferait de la concurrence à toutes ses rivales présentes sur le marché européen du véhicule électrique.

Pour comprendre le secteur de l’automobile électrique, il faut les bonnes clés. Abonnez-vous à Watt Else, la newsletter gratuite de Numerama, garantie 100 % sans langue de bois.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !