Le constructeur allemand Volkswagen a dévoilé la nouvelle version de son ID.3 électrique, avec quelques ajustements technologiques et une esthétique peu retravaillée. Trop peu pour faire la différence ?

Le relais est transmis à la nouvelle génération. Après quatre années de bons et loyaux services, Volkswagen a décidé d’offrir un petit lifting à l’ID.3, son modèle d’automobile compacte 100 % électrique. Le constructeur allemand a dévoilé, ce mercredi 1er mars 2023, les premières images de son véhicule. Toutefois, les différences sur le plan esthétique entre la première version et la nouvelle version du véhicule électrique de Volkswagen sont peu flagrantes.

Face aux nombreuses critiques émises sur l’apparence de l’ID.3 originelle, la marque allemande a apporté quelques légères retouches au niveau de la carrosserie de sa deuxième version.

Des retouches extérieures à peine visibles sur l’ID.3

À commencer par l’avant : la marque a supprimé le « bourrelet » situé sous le pare-brise, qui donnait des sensations de déjà-vu avec la Fiat Multipla, elle-même réputée pour son design assez spécial. Volkswagen s’est également permis quelques légères modifications sur le capot, pour atténuer l’aspect compact de l’ID.3, sans que cela soit très flagrant. Constat similaire pour la taille de la grille du bouclier, désormais plus courte, permettant au véhicule électrique de conserver son « sourire ».

À l’arrière, les retouches sont encore moins flagrantes. On relève la suppression de l’autocollant présent sur la custode et de son badge de version sur les ailes avant du véhicule, ainsi que l’éclairage de la partie inférieure du feu sous le hayon noir. Mais, il n’y a pas grand-chose de plus à constater par rapport à la version originale de l’ID.3.

Très peu de changements à noter sur l'apparence extérieure de l'ID.3 // Source : Volkswagen
Très peu de changements à noter sur l’apparence extérieure de l’ID.3. // Source : Volkswagen

Un habitacle retravaillé, contrairement à la motorisation

En revanche, Volkswagen a apporté bien plus de retouches à l’intérieur de sa voiture restylée. Fini le cuir animal dans l’habitacle, la marque allemande mise sur l’emploi de matériaux recyclés, comme la microfibre Artvelours Eco, composée à 71 % de matières recyclées et intégrée principalement dans les sièges et les garnitures de porte. Les amateurs de customisation seront aux anges avec le système d’éclairage d’ambiance personnalisé, qui propose entre 10 et 30 teintes, si le véhicule possède l’option « Fonction on demand ». Au niveau technologique, l’ID.3 subit quelques améliorations, avec la mise en place d’un écran tactile de 12 pouces. Plusieurs fonctionnalités apparaissent telles que l’affichage tête haute en réalité augmentée et le Park Assist avec la fonction de mémoire, permettant une assistance au stationnement.

L'intérieur de l'ID.3 a été retravaillée // Source : Volkswagen
L’intérieur de l’ID.3 a été retravaillé. // Source : Volkswagen

Au niveau de la motorisation, l’ID.3 nouvelle génération risque de décevoir les adeptes de la marque allemande qui espéraient de grands changements sur le véhicule 100 % électrique. Aucun changement mécanique majeur n’a été noté, le moteur électrique de 150 kW est toujours limité à 160 km/h. Concernant l’autonomie de la batterie, elle varie entre 426 (58 kWh) et 546 km (77 kWh) en fonction de la batterie utilisée. Quant au rechargement, les deux variantes peuvent passer de 5 % à 80 % de charge en près de 30 minutes, avec des puissances de recharge de 120 et 170 kW.

À l’heure actuelle, le constructeur outre-Rhin n’a pas officialisé le prix de vente de sa nouvelle ID.3 alors que la prise des premières commandes devrait s’effectuer dans les prochaines semaines. La première version avait connu un démarrage compliqué entre le covid, les pénuries de semi-conducteurs et les problèmes logiciel. La deuxième version du véhicule électrique pourra-t-elle convaincre dès son lancement, et ce, malgré des changements esthétiques et techniques très légers ?


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !