Pour les amateurs de deux-roues motorisés, habitués à stationner gratuitement à Paris, une petite révolution approche. Il nous semble important de faire une petite piqûre de rappel sur les changements qui ont lieu le 1er septembre 2022 dans la capitale.

Avec un peu de retard par rapport au planning initialement imaginé par la Mairie de Paris, les règles de stationnement des deux-roues motorisés changent. Cette nouvelle mesure s’applique à Paris dès le 1er septembre 2022. À partir de cette date, le stationnement des deux-roues à motorisation thermique devient payant dans les rues parisiennes, à quelques exceptions près.

Les deux-roues motorisés auront pu profiter d’un répit supplémentaire, mais désormais les scooters et motos à motorisation thermique vont devoir passer à la caisse.

Où stationner avec son scooter ou sa moto ?

À Paris, il existe plus de 42 000 places de stationnements réservées pour les deux-roues motorisés. Il est également possible de garer son scooter ou sa moto sur les emplacements de stationnement des voitures. Il y a un peu moins de 150 000 places de stationnements en surface pour voitures à Paris, et même si leur nombre tend à être divisé par deux avec les prochaines réformes de la Mairie, vous pouvez en profiter pour le moment. Une offre est également mise en place avec certains parkings en sous-sol de la ville.

Nous en profitons pour rappeler qu’il est interdit de se garer sur les trottoirs, ainsi que sur les emplacements réservés aux vélos. En cas d’infraction, vous risquez une verbalisation et/ou une mise en fourrière de votre engin. Une expérience que nous vous déconseillons vivement de tenter.

deux_roues_stationnement2
Stationnement d’un deux-roues thermique. // Source : Pixabay

Combien coûte un stationnement pour un deux-roues motorisé ?

Le tarif (hors abonnement) varie selon le secteur de stationnement. Comme pour les automobilistes, il existe deux tarifications, valables du lundi au samedi de 9 h à 20h, pour le stationnement des visiteurs :

  • Pour le centre de Paris, couvrant les arrondissements 1 à 11, le tarif pour les deux-roues à motorisation thermique est de 3 € l’heure.
  • Pour les arrondissements de 12 à 20, le tarif est fixé sur une base de 2 € l’heure.

Dans tous les cas, la facturation se fait par tranche de 15 minutes.

Pour payer, vous pouvez utiliser les horodateurs situés à proximité. Nous vous recommandons plutôt de le faire à l’aide de l’une des différentes applications mobiles disponibles : Paybyphone, Parknow/Easypark ou Flowbird. Les applications ont l’avantage de pouvoir mémoriser votre véhicule et son immatriculation. Cela vous évitera d’avoir à faire la saisie de votre immatriculation à chaque stationnement et de générer une erreur d’inattention malencontreuse.

Pour les résidents, un tarif par abonnement existe pour les deux-roues. Il est impossible de cumuler un abonnement résident pour une voiture et un autre pour un scooter ou une moto. L’abonnement résident pour un deux-roues motorisé coûte deux fois moins cher que pour une voiture, soit 22,5 € à l’année ou 45 € pour 3 ans. Ensuite, la redevance de stationnement est de 0,70 € par jour ou 4,50 € par semaine.

Les professionnels peuvent aussi avoir accès à des formules d’abonnement assez semblables à celles des résidents. Pour consulter les conditions d’obtention, connectez-vous sur le site de la mairie de Paris.

Qui est exonéré du paiement du stationnement des deux-roues motorisés ?

Il y a trois catégories de véhicules qui peuvent être exonérés du stationnement payant :

Et si je ne paie pas ?

Au même titre que les voitures, si vous ne réglez pas votre stationnement, vous vous exposez au Forfait Post-Stationnement ou FPS. Pour un deux-roues motorisé, le FPS correspond à 6 h de stationnement, soit 37,50 € en zone centre (arrondissements de 1 à 11) et 25 € dans le reste de Paris (arrondissements de 12 à 20).

Et si je passe à un deux-roues basse émission ?

Les deux-roues électriques, qu’ils soient scooters ou motos, sont éligibles à l’offre « Véhicule basse Émission » mise en place par la Mairie de Paris. Ils peuvent gratuitement stationner sur tous les emplacements payants.

Toutefois, il ne vous suffit pas de vous garer avec un scooter électrique pour bénéficier de la gratuité. Une procédure afin d’obtenir un ticket valable pour couvrir gratuitement la journée de stationnement est obligatoire. Sans ce ticket virtuel, votre véhicule électrique sera considéré comme stationnant sans avoir payé la redevance. Il s’expose alors au Forfait Post-Stationnement en cas de contrôle.

Scooter Zeway 1
Zeway. // Source : Louise Audry pour Numerama

Selon votre profil (visiteur, résident ou professionnel), les applications mobiles vous permettront de récupérer le ticket pour une validité qui va s’étendre de 1 jour, pour les visiteurs, à 6 jours pour les autres catégories.

Si la thématique du deux-roues électrique vous intéresse, n’hésitez pas à consulter notre rubrique Vroom dédiée aux scooters et motos électriques, ainsi que nos différents essais.