Malgré un krach impressionnant et la disparition de près de 60 milliards de dollars, Terra va relancer une blockchain et un projet de crypto-monnaie.

Certains l’avaient enterré — mais l’écosystème Terra va renaître de ses cendres. C’est en tout cas ce qu’espère Do Kwon, le fondateur de la crypto-monnaie LUNA et du stablecoin UST, et les membres de la communauté. Ils ont majoritairement voté en faveur de sa proposition 1623, qui prévoit de relancer la blockchain Terra et de créer une nouvelle crypto-monnaie.

Moins d’un mois après le krach impressionnant de Terra, il semble que l’écosystème pourrait donc repartir. Les membres de la communauté étaient appelés à voter sur une proposition de gouvernance, soumise par Do Kwon. Le résultat a été connu dans l’après-midi du 25 mai 2022 : 65,5% participants ont accepté la relance du projet. 20,98% des participants se sont abstenus, 0,33% ont voté non, et 13,20% ont voté non avec véto.

Capture d’écran 2022-05-25 à 17.59.01
Les participants ont voté en majorité pour accepter la proposition de Do Kwon. // Source : Terra

Une reprise qui s’annonce difficile

La reprise de Terra est prévue pour le 27 mai. Les principaux changements prévoient :

  • La création d’une nouvelle blockchain Terra, qui n’aura pas de stablecoin algorithmique. L’ancienne chaine sera renommée Terra Classic, et les anciens tokens, Luna Classic. La nouvelle crytpo-monnaie sera nommée LUNA.
  • Des LUNA seront distribués aux propriétaires de Luna Classic, d’UST, et aux développeurs de la blockchain.
  • La sécurité du réseau sera améliorée, avec un mécanisme décrit comme une « inflation des tokens ».

La proposition de Do Kwon prévoit aussi que les nouveaux token LUNA seront distribués de la façon suivante :

  • 30% pour la community pool,
  • 35% pour les propriétaires de LUNA, calculé sur leur possession avant la chute du projet,
  • 10% pour les propriétaires d’UST stakés dans le protocole Anchor, calculé sur leur possession avant la chute du projet,
  • 10% pour les propriétaires de LUNA, calculé sur leur possession après la chute du projet,
  • 15% pour les propriétaires d’UST, calculé sur leur possession après la chute du projet.
Terra_valeur
Le cours de LUNA a chuté et a perdu quasiment toute valeur. // Source : Coinmarketcap

Malgré l’approbation du plan de relance, la reprise s’annonce difficile pour Terra. Les investisseurs vont surement mettre un certain temps à faire à nouveau confiance à la blockchain après ses déboires, et il n’est pas dit que les nouvelles cryptos retrouvent un jour la popularité ou la valeur qu’elles avaient avant le krach. Rien ne dit que les anciens propriétaires de Luna qui espèrent se faire rembourser grâce à la distribution de nouveaux tokens pourront y arriver.

Pour Terra, les problèmes ont commencé lorsque l’une des deux crypto-monnaies de la blockchain, le stablecoin UST, a perdu son indexation sur le dollar. Afin de le remettre d’aplomb, Do Kwon et les équipes de Terra ont choisi de créer plus de LUNA, l’autre de crypto de Terra, ce qui aurait dû permettre de revenir à l’équilibre.

Mais la manœuvre n’a pas suffi, et a même entraîné le LUNA à la baisse. Au début du mois de mai, un UST valait 1 dollar, et un LUNA s’échangeait autour de 80 dollars. Désormais, un UST est valorisé à 0,088 dollar, et un LUNA 0,00018 dollar. En tout, Bloomberg estime que le krach de Terra a couté à 60 milliards de dollars de perte.