SpaceX propose une carte interactive qui permet de voir dans quels pays Starlink est déjà déployé, même partiellement.

SpaceX met à disposition une carte du monde sur laquelle il est possible de visualiser très facilement la disponibilité de Starlink, son service d’accès à Internet par l’espace. L’outil est disponible à l’adresse starlink.com/map. Il permet aussi d’avoir une estimation de l’arrivée du fournisseur dans d’autres pays, en Amérique du sud, en Afrique et en Asie.

Starlink est actif dans 32 pays

La couverture du globe par Starlink est aujourd’hui très incomplète : le service est disponible dans 32 pays, en date du 13 mai. C’est une couverture qui s’avère elle-même parcellaire par endroits : aux USA, l’Alaska ne sera pas servie avant 2023 et il y a encore des trous dans plusieurs autres régions américaines. En Europe, même constat : tout le nord et les Balkans occidentaux sont exclus.

Ailleurs dans le monde, le service est partiellement disponible en Australie (là aussi, avec encore de grosses zones blanches), en Nouvelle-Zélande (seule une zone assez réduite est encore non couverte) et très ponctuellement au Chili et au Brésil. Selon le calendrier à court terme de Starlink, 2022 sera l’année de l’extension au Japon et en Amérique latine. Le reste du monde, ce sera 2023.

Starlink Europe
Détail de la couverture fournie par Starlink en Europe. // Source : Capture d’écran

La carte du monde de Starlink affiche également l’Ukraine, dans une couleur un peu particulière. Une extension du service exceptionnelle a été déclenchée dès la fin du mois de février, en réaction à l’invasion du pays par la Russie. Les autorités ukrainiennes ont demandé de l’aide à Starlink pour fournir des solutions ponctuelles de connexion, ce qui a été accepté.

Pour celles et ceux qui s’intéressent à Starlink, sachez qu’il est aussi possible de voir la position approximative et en temps réel de tous les satellites Starlink autour du globe — ainsi qu’un certain nombre d’engins en orbite autour de la Terre, que ce soit l’ISS ou des satellites scientifiques, par exemple. C’est ce que propose Satmap. Son compteur affiche aujourd’hui 2 210 satellites Starlink.