Si vous utilisez encore Internet Explorer, il est temps de lui faire vos adieux. Microsoft fait un nouveau rappel concernant la fin de son navigateur web et prie les internautes d’arrêter de l’utiliser.

Microsoft rappelle une nouvelle fois qu’Internet Explorer 11 va bientôt faire ses adieux. Le navigateur va officiellement disparaître le 15 juin 2022. Toutefois, Microsoft recommande aux entreprises qui utilisent toujours Internet Explorer 11 de ne surtout pas attendre cette ultime échéance pour arrêter de s’en servir. Pourquoi ? On vous explique tout dans cet article.

internetexplorerpatch.jpg
Après de nombreuses années, Internet Explorer 11 tire sa révérence. À la place, Microsoft conseille de basculer sur Edge, son remplaçant.

La fin d’un calvaire pour Microsoft et ses utilisateurs

Internet Explorer a fait son apparition pour la première fois en 1995, avec le système d’exploitation Windows 95. Passé plusieurs versions principales, le navigateur va finalement tirer sa révérence sur Windows 10. Ce clap de fin ne concerne pas Windows 11 puisque le navigateur web n’est pas disponible sur ce système d’exploitation, remplacé par Microsoft Edge.

Les faibles performances du navigateur de Microsoft auront eu raison de lui. Internet Explorer 11 n’a jamais été un navigateur populaire. Après le lancement de Microsoft Edge, ses défauts ont été mis en lumière par contraste. Beaucoup de personnes lui rapprochaient des performances très médiocres contrairement à Chrome ou Firefox, et sa faible évolutivité.

Il est vrai que l’utilisation d’Internet Explorer était parfois imposée, parce que des outils spécifiques avaient été conçus pour ce vieux navigateur, et ils n’avaient pas été adaptés sur d’autres outils plus modernes. Microsoft a commencé à alerter assez tôt les internautes pour qu’ils prennent toutes les dispositions requises, afin de ne pas attendre la dernière minute pour agir.

Que se passera-t-il pour les internautes retardataires utilisant encore Internet Explorer ?

Concrètement, que va-t-il se passer pour Internet Explorer après le 15 juin 2022 ? Le navigateur sera tout simplement désactivé et ses utilisateurs habituels seront redirigés vers Microsoft Edge s’ils tentent d’ouvrir une page web d’Internet Explorer. Néanmoins, ils pourront toujours ouvrir Internet Explorer 11 via le mode IE sur Microsoft Edge. Celui-ci sera pris en charge jusqu’en 2029 pour laisser le temps nécessaire aux entreprises qui s’adapteront à ce nouveau changement.

Microsoft exhorte une nouvelle fois les utilisateurs d’Internet Explorer 11 à prendre de l’avance et quitter définitivement le navigateur ; il n’y aura plus aucune nouveauté à espérer.

Microsoft Edge
C’est maintenant sur Edge que l’expérience de navigation de Microsoft se poursuit. // Source : Microsoft

La firme de Redmond avait déclaré à ce sujet, dès 2021, que « le support est désormais indisponible pour les applications et services Microsoft 365 sur IE11». La société ajoutait « qu’en outre, vous devez vous attendre à ce qu’il n’y ait pas de nouvelles fonctionnalités lors de l’accès aux apps et services Microsoft 365 sur IE11 et que l’expérience d’utilisation quotidienne des utilisateurs pourrait se dégrader progressivement jusqu’à ce que les apps et services soient déconnectés. »

Pour les plus récalcitrants et les retardataires, Microsoft insiste pour dire que son tout dernier navigateur, Edge, intègre un mode de compatibilité avec IE. Il peut être mobilisé pour les sites, les applications et les services qui auraient toujours besoin de ce navigateur particulier. Edge « utilise le moteur Chromium intégré pour les sites modernes et le moteur Trident MSHTML d’IE11 pour les sites hérités. »

De quoi permettre à Microsoft de retirer définitivement Internet Explorer 11 ? C’est ce qu’espère le groupe, car conserver IE 11 expose de fait le public à des risques de sécurité — il n’y a plus de mise à jour de sécurité non plus. Le mode de compatibilité avec IE11, pour sa part, devrait permettre d’assurer une transition douce pour les ultimes résistants, en attendant son arrêt en 2029.


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Numerama : participez à notre enquête !